les mototaxis et la circulation routière durant la fin d’année

4
les mototaxis et la circulation routière durant la fin d’année
les mototaxis et la circulation routière durant la fin d’année

Africa-Press – CentrAfricaine. Le nombre des conducteurs de moto-taxi ne cesse d’augmenter en République centrafricaine. Cela a facilité le transport des fonctionnaires, débrouillards et étudiants en cette période de la rentrée scolaire. Mais le problème est que ces derniers occasionnent ou bien sont victimes de la plupart des accidents qui se produisent. Alors quel est l’avenir de ces derniers à l’approche de cette fin d’année ?

Les conducteurs de taxi-moto réduisent efficacement le problème de transport en République centrafricaine surtout en cette période de pénurie de carburant, ajoutons aussi la rentrée scolaire qui est déjà effective.

Ce travail réduit non seulement le problème de transport mon aussi le taux de chômage. Car, la plupart des jeunes centrafricains ne travaillent pas ou ne trouvent pas quelques choses susceptibles de les occuper.

Mais le grand danger repose sur la manière dont ces derniers conduisent. Car, chaque jour, de nombreux cas d’accidents sont enregistrés dans les hôpitaux, provoqués par le manque d’attention de ces conducteurs. Ce que plaignent certaines personnes dont Frédéric Bisséngué, un fonctionnaire: « Les conducteurs de taxi-moto jouent un rôle très important dans le quotidien des centrafricains en ce sens, ils facilitent le transport rapide pour que nous gagnons de temps d’arrivée sur nos différents lieux de travail. Mais le plus grand danger est l’accident que ces derniers causent à chaque fois. Cela est provoqué par le manque d’attention de certains ou encore l’excès de vitesse, en voulant dépasser les autres pour se faire de l’argent. Donc, si les acteurs de régulation de circulation veillent sur cet aspect, je crois que nous éviterons beaucoup de dangers surtout à cette approche de fin d’année », a-t-il lancé.

Ce constat intervient après que plusieurs cas d’accidents de circulation ont été enregistrés dans les centres hospitaliers et que plusieurs conducteurs sont victimes de cas d’amputation, cependant, ces derniers manquent encore d’attention surtout à l’approche de cette fin d’année où la course contre l’argent s’élève.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here