Panne d’électricité : l’ambassade de la Russie fait un don à l’ÉNERCA , et la Minusca appuie la SODECA,

3
Panne d’électricité : l’ambassade de la Russie fait un don à l’ÉNERCA , et la Minusca appuie la SODECA,
Panne d’électricité : l’ambassade de la Russie fait un don à l’ÉNERCA , et la Minusca appuie la SODECA,

Africa-PressCentrAfricaineL’ambassade de la Russie en République centrafricaine a offert mercredi 10 groupes électrogènes de 500 Kwas à la société centrafricaine d’électricité (ÉNERCA) frappée par une gigantesque panne sur son réseau, tandis que la Minusca, de son côté, a fait un don aussi d’un générateur de grande puissance à la société centrafricaine de distribution d’eau (SODECA) également touchée par ce problème d’électricité.

Selon le diplomate russe Vladimir Titorenko, le geste amical de son ambassade à la société de l’énergie centrafricaine vise à aider les Centrafricains à faire face aux problèmes d’électricité qui persistent à Bangui depuis plus de cinq jours suite au dommage causé par un vent violent sur des installations électriques de l’ÉNERCA le vendredi 23 avril dernier au village Danzi, situé à une vingtaine de kilomètres de la capitale.

Au même moment, la Minusca, la mission de paix des Nations unies en Centrafrique, intervient au chevet de la société centrafricaine de distribution d’eau (SODECA) qui est aussi frappée par cette panne électrique. Elle lui a fait un don d’un générateur électrique de 500 KVA, le mercredi 28 avril. Ce don intervient au moment où l’énergie centrafricaine ne peut pas fournir de l’électricité dans la capitale suite au dommage causé par la pluie du 23 avril, accompagnée par un vent violent.

« Les 500 KVA que nous sommes en train de recevoir vont nous aider effectivement à faire fonctionner, à faire tourner l’usine en plein régime. Donc cela suppose que donc nous avons désormais la capacité de jouir d’une autonomie, et faire en sorte que les frères et sœurs qui habitent en hauteur puissent recevoir en tout lieu et en tout temps de l’eau potable »

, a déclaré un responsable de la SODECA à la radio des Nations unies.

Il faut le rappeler que la SODECA a besoin d’au moins 1000 litres par jour pour lui permettre de faire fonctionner ces 5 générateurs électriques. Tandis qu’à l’ÉNERCA, il faudra 5000 litres par jour pour tourner normalement ses usines.

En outre, la Minusca annonce également qu’une de ses équipes de la Compagnie de génie indonésienne est déjà pied d’œuvre avec des ingénieurs centrafricains pour prêter main-forte à l’ÉNERCA. Afin de pallier à ce problème d’électricité.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here