Abidjan, installations anarchiques, un programme de libération des zones à risque bientôt lancé

13
Abidjan, installations anarchiques, un programme de libération des zones à risque bientôt lancé
Abidjan, installations anarchiques, un programme de libération des zones à risque bientôt lancé

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Bouaké Fofana

Ce sont entre 4000 et 4500 tonnes de déchets ménagers qui sont enlevés chaque jour dans la capitale économique ivoirienne. Sur le grand Abidjan, 90% des déchets sont enlevés à cause des zones inhabitables.

Bouaké Fofana, ministre de l’Assainissement et de la salubrité a annoncé hier au cours d’une rencontre avec la presse, le lancement d’un programme de libération des zones à risque d’Abidjan.

Le ministre s’est également prononcé sur le programme de construction de latrines qui va toucher selon lui, les villes, précisément les zones vulnérables.

Malgré le décret interdisant, l’utilisation des sachets plastiques en Côte d’Ivoire, l’on assiste de jour en jour à une présence massive de ce produit dans les rues de la capitale économique ivoirienne.

Bouaké Fofana a affirmé que ce décret n’est pas facile à appliquer. Cependant, chaque jour des saisies de sachets plastiques sont faites à Abidjan.

«Il faut aller à la source où est fabriqué, le sachet plastique. Il y a beaucoup d’entreprises qui respectent la réglementation. Il faut que nous atteignons la racine du problème pour avoir une solution durable. Pour ce faire nous devons travailler en partenariat avec les sociétés qui respectent la loi », a-t-il mentionné.

Les dépôts sauvages de déchets sont souvent observés à l’entrée des villes de la Côte d’Ivoire. Le ministre de l’Assainissement et de la salubrité a révélé que son département sollicite des terrains à l’intérieur du pays pour des décharges contrôlées dans chaque ville.

A quelques jours du démarrage de la saison des pluies dans la capitale économique ivoirienne, le ministre a rassuré les populations du curage des ouvrages de drainage et d’assainissement, sans oublier le nettoyage des barrages de retenues d’eau.

Bouaké Fofana a enfin soutenu qu’un plan d’investissement pour construire des ouvrages planifiés est en cours mais malheureusement, la plupart des sites retenus sont occupés anarchiquement par les populations.

Wassimagnon

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here