Sotra et Iveco s’unissent pour monter un minibus à Abidjan, remplacement des gkaka en vue

44
Sotra et Iveco s'unissent pour monter un minibus à Abidjan, remplacement des gkaka en vue
Sotra et Iveco s'unissent pour monter un minibus à Abidjan, remplacement des gkaka en vue

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Mini-cars Iveco montés entièrement à Abidjan, ici ce lundi dans les entrepôts de la Sotra

La Côte d’lvoire est rentrée dans la cour des grands. Elle est le premier pays du continent africain à posséder une chaîne d’assemblage de type minibus. Le lancement des premiers véhicules made in Côte d’lvoire, le « Daily Ivoire », a eu lieu aujourd’hui à Sotra industries en présence du Premier ministre, Patrick Achi.

Dans le cadre de la modernisation des systèmes de transport routier et tenant compte de sa volonté de diversification de l’économie nationale par l’industrialisation, le Gouvernement a conclu plusieurs accords dans le secteur de l’industrie automobile, et notamment avec la société IVECO.

Cette dernière s’est engagée à accompagner la reprise des activités de SOTRA industries, en réalisant une unité d’assemblage de véhicules utilitaires de type minibus, assurant principalement le transport de personnes en Côte d’Ivoire (transport urbain communément appelé « Gbaka » et interurbain dit « Massa ») et en Afrique en général.

Le processus d’installation de l’unité d’assemblage a été lancé en 2018. La chaine d’assemblage est totalement opérationnelle et permet la création immédiate de 500 nouveaux emplois occupés par des travailleurs nationaux.

Le personnel, cadres ingénieurs et ouvriers, a été formé malgré les restrictions de déplacements internationaux du fait de la COVID-19.

L’usine a aujourd’hui, une capacité de départ de production de 1000 minibus par an de 26 places, configurables en ambulances, camionnettes frigorifiques, utilitaires de transport de matériels et de marchandises diverses.

Cliquez pour agrandir l’image

C’est une Chaîne de montage intégral donnant lieu à l’autorisation de porter la mention « Made in Côte d’Ivoire » sur les véhicules sortis de l’unité d’assemblage. Ces véhicules seront commercialisés en Afrique de l’ouest et du centre dans un premier temps et dans toute l’Afrique ultérieurement, grâce au réseau de distribution de la société IVECO.

Le lancement et la présentation de cette chaîne d’assemblage et du véhicule produit, ouvrent une ère nouvelle dans l’industrie automobile en Côte d’Ivoire, mais aussi pour les usagers des transports en commun.

Cette usine d’assemblage est spécialisée dans la pose de châssis, du moteur, de la cabine et de la vérification des phares.

La cérémonie du jour a été suivie par visio par 15 ministres des pays africains et ceux du Burkina Faso et de la Guinée Biseau ont fait le déplacement de Sotra industries.

Patrick Achi, Premier ministre a à l’occasion indiqué que la Côte d’Ivoire veut continuer à voir l’avenir en grand. Selon lui, cette usine qui transformera demain permettra de combler les besoins du pays.

“C’est bien plus une Unité que nous inaugurons, c’est le symbole d’une Côte d’Ivoire nouvelle. Nous travaillerons pour la construction de zones industrielles dans plusieurs zones majeures du pays”,a-t-il ajouté.

Cliquez pour agrandir l’image

Patrick Achi a mentionné que cette unité consacre la montée du made in Côte d’Ivoire.

Il a enfin appelé ses compatriotes à agir pour que l’année 2022 soit l’année de l’industrie et le hub industriel de l’Afrique.

Au cours de cette cérémonie d’inauguration, Amadou Koné, ministre des Transports s’est réjoui du fait que le pays est devenu constructeur automobile et a pour code de construction, AJ9.

Il a annoncé que les véhicules qui sortiront de cette unité d’assemblage coûteront 30% moins chers que ceux importés.

Le ministre des Transports a assuré que le carnet de commandes de cette usine est remplie jusqu’en 2024, rien que pour les véhicules de transports et a indiqué qu’en 2022, une seconde chaîne de montage verra le jour suivie de la construction d’une zone industrielle à San-pedro.

« La réalisation, de ce projet, met en avant les efforts de modernisation du secteur des transports entrepris par le Président de la République Alassane Ouattara. Ce projet démontre que la Côte d’Ivoire est de retour. Il montre notre engagement à faire en sorte que le secteur des transports assure une sécurité et un confort à tous les usagés et soit un secteur propre, moderne et porteur d’emplois innovants pour les jeunes », a déclaré le ministre des Transports, Amadou Koné

Souleymane Diarassouba, ministre du Commerce et de l’industrie a soutenu le lancement de cette unité d’assemblage est une belle alternative pour le renouvellement du parc automobile ivoirien.

Il a salué l’appui technique de IVECO pour la réalisation de ce projet et a affirmé que son pays a des atouts pour le développement de son industrie et a enfin invité les autres groupes à suivre l’exemple de IVECO en accélérant les projets qui sont dans le pipeline.

Bouaké Méité, Directeur général de la Sotra, a déclaré que le personnel restera mobilisé pour faire du pôle industrie de la Sotra une référence en Afrique et dans la sous-région.

Le pays a enregistré, grâce aux réformes hardies entreprises par le gouvernement depuis 2017 dans le secteur des transports, une croissance historique de 57% de vente de véhicules neufs en 2021et se prépare à accueillir d’autres constructeurs.

Cliquez pour agrandir l’image

Wassimagnon

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

1 COMMENTAIRE

  1. Lol…made une côte d’Ivoire? Citez-moi au moins une pièce de ce véhicule qui sera fabriqué en Cote d’Ivoire. Assemblage…donnes tous les pièce du véhicule au mécanicien du coin, il va te le faire ton assemblage. Ce qu’il faut c’est fabriquer les pièces en Afrique ou au moins 50% des pièces…là ça sera made in Africa. Le reste c’est du cinéma.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here