L’opposition fait d’importantes concessions et invite ses militants à avoir confiance

8

Africa-PressCoteDIvoire. La coalition des plateformes et des partis politiques de l’opposition était face à la presse ce jeudi 24 décembre trois jours après l’ouverture officielle des discussions avec le gouvernement. Par la voix de Georges Armand Ouégnin l’opposition a justifié sa participation à ce nouveau round de discussion et appelé ses militants et partisans à ne pas y voir de la capitulation. « Elle demande aux militants, aux sympathisants et au peuple de Côte d’ivoire de lui faire confiance et de rester mobilisés et à l’écoute », invite le président de Eds.

Selon la déclaration lue par M. Ouegnin, si l’opposition a finalement décidé de participer au dialogue, c’est pour – écouter- décider de la ligne de conduite pour la suite des travaux – rappeler ses revendications comme annoncées par le président Henri Konan Bédié lors de son dernier discours à la nation.

L’opposition a profité de cette tribune pour rappeler ses exigences au cours des présents pourparlers. Elle se dit rassurée par les propos du premier ministre Hamed Bakayoko quant à sa volonté de régler la question de la Cei, l’une des principales pommes de discorde, et de favoriser un environnement politique apaisé.

Aussi l’opposition politique met-elle un peu d’eau dans son vin en faisant d’importantes concessions. Par exemple, l’exigence de la reprise de l’élection présidentielle et la non reconnaissance d’Alassane Ouattara comme président disparaissent de la kyrielle de revendications. Désormais, la coalition de l’opposition se borne aux préoccupations ci-après :

– l’élargissement du cadre de discussion à tous les acteurs politiques – la relecture de la loi organique et du code électoral – la prise en compte des arrêts de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (Cadhp) sur la Cei – la libération des prisonniers politiques et militaires – le retour de tous les exilés politiques avec à leur tête le président Laurent Gbagbo et le Pm Soro Guillaume, le ministre Charles Blé Goudé et le maire Akossi Bendjo – la cessation des poursuites à l’encontre des membres de l’opposition.

Ouvertes le lundi 21 décembre, les discussions entre le gouvernement se poursuivent. Après la séance inaugurale, les travaux en commission sur les différentes thématiques se déroulent loin des caméras et micros des médias. Les conclusions des travaux devraient intervenir le 30 décembre 2020, si l’on s’en tient au calendrier initial.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here