Menaces de poursuite de certains membres de l’opposition, Gbagbo réagit et dénonce des manœuvres du gouvernement

12
Menaces de poursuite de certains membres de l'opposition, Gbagbo réagit et dénonce des manœuvres du gouvernement
Menaces de poursuite de certains membres de l'opposition, Gbagbo réagit et dénonce des manœuvres du gouvernement

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Laurent Gbagbo, président du PPA-CI

Le lundi 27 décembre 2021, le Procureur de la République près du tribunal de première instance du Plateau, par ailleurs Président d’une unité spéciale d’enquête mise sur pied à l’effet d’investiguer sur les violences enregistrées lors de l’élection présidentielle de 2020 a tenu une conférence de presse.

Lors de ce rendez-vous avec la presse, Adou Richard a donné les conclusions des enquêtes diligentées par l’unité spéciale d’enquête.

Il a dans son rapport évoqué des risques de poursuite judiciaire de certains membres de l’opposition. Ces menaces du procureur ont suscité une réaction du parti de Laurent Gbagbo, le Parti des Peuples Africains -Côte d’Ivoire (PPA-CI).

Le Parti de Gbagbo s’étonne qu’alors que le Gouvernement parle du dialogue politique, c’est le même lundi, jour même que ce nouveau délai échoyait pour les observations des Partis politiques, que le Procureur de la République près du tribunal de première instance du Plateau, par ailleurs Président d’une unité spéciale d’enquête mise sur pied à l’effet d’investiguer sur les violences enregistrées lors de l’élection présidentielle de 2020 a tenu une conférence de presse.

Le PPA-CI dénonce à cet effet toutes les manœuvres du gouvernement qui jettent un doute certain sur sa volonté de recherche du dialogue et de la paix.

Il fait remarquer que les violences sur lesquelles enquête le Procureur de la République sont les conséquences directes du 3ème mandat qui viole la Constitution ivoirienne.

Aussi Laurent Gbagbo et son Parti réaffirment leur volonté de participer, sans se laisser nullement faiblir par quelques formes d’intimidation que ce soit, au dialogue politique qu’il souhaite franc et ouvert dans l’unique but d’une réconciliation vraie indispensable à une paix durable. Le PPA-CI invite le gouvernement à fixer dans les meilleurs délais la reprise des travaux relatifs à la 5ᵉ phase du dialogue ouverte le mardi 16 décembre 2021.

Enfin, le Parti de Gbagbo apporte son soutien aux camarades Assoa Adou, Georges Armand Ouégnin, au Président Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA ainsi qu’à l’ensemble des personnes qui sont visées par les poursuites annoncées par le procureur.

Jean Chrésus, Abidjan

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here