Comment la découverte d’un fascinant réseau “d’autoroutes célestes” pourrait révolutionner le voyage spatial

4
Comment la découverte d'un fascinant réseau
Comment la découverte d'un fascinant réseau "d'autoroutes célestes" pourrait révolutionner le voyage spatial

Africa-PressCôte d’Ivoire. Si vous avez eu le plaisir de rouler à toute allure sur une autoroute dégagée, imaginez maintenant que vous conduisez sur une voie rapide à travers l’espace.

Dans une étude récente, un groupe d’astronomes affirme avoir découvert un réseau d”‘autoroutes célestes” qui pourrait envoyer des engins spatiaux dans des régions éloignées du système solaire à des vitesses sans précédent.

Les calculs des chercheurs montrent que grâce à ces autoroutes, un astéroïde pourrait se rendre de Jupiter à Neptune en moins d’une décennie.

Un objet voyageant pendant un siècle sur une autoroute céleste pourrait parcourir une distance de 15 milliards de kilomètres, soit cent fois la distance entre la Terre et le Soleil.

Un corridor invisible

“Pour dire les choses simplement, ces autoroutes sont produites par les planètes”, explique Aaron Rosengren, l’un des auteurs de l’étude et professeur d’ingénierie mécanique et aérospatiale à l’université de Californie, San Diego (USA), dans une déclaration.

Ces routes expéditives sont formées par la force d’attraction gravitationnelle entre les planètes, créant un corridor invisible qui s’étend de la ceinture d’astéroïdes située entre les orbites de Jupiter et de Mars, jusqu’au-delà d’Uranus.

En utilisant des simulations informatiques et l’analyse de millions d’orbites dans le système solaire, les experts ont remarqué que des arcs se forment autour de chaque planète, qui à leur tour forment ce qu’ils appellent des “collecteurs spatiaux”.

Les arcs et les collecteurs sont produits par l’interaction de la gravité entre deux objets en orbite.

Cela crée un “couloir gravitationnel”, comme l’appelle Shane Ross, ingénieur aérospatial chez Virginia Tech, dans un article de Live Science.

Cette vidéo montre une simulation de la formation des arcs le long d’un collecteur spatial sur une période de 120 ans :

Bien qu’invisibles, les simulations informatiques montrent comment la trajectoire des particules approchant des planètes comme Jupiter, Uranus ou Neptune est affectée lorsqu’elles entrent dans les collecteurs.

En outre, ils notent que “chaque planète génère ces arcs et toutes ces structures peuvent interagir les unes avec les autres pour produire des itinéraires de transport compliqués”, selon Rosengren.

Les scientifiques savent déjà que chaque planète peut former son propre “circuit d’autoroute céleste”, mais ce n’est que maintenant qu’ils découvrent que ces routes peuvent se croiser avec celles d’autres planètes pour former un réseau plus complexe.

La grande autoroute de Jupiter

Le plus grand nombre d’autoroutes détectées par les chercheurs ont été trouvées dans la zone influencée par les forces gravitationnelles de Jupiter, la plus grande planète du système solaire.

Les collecteurs de Jupiter pourraient expliquer le comportement des comètes et des astéroïdes qui ont tendance à rôder autour de la planète avant de sortir de leur orbite.

“C’est incroyable la profondeur à laquelle les collecteurs émanant de Jupiter peuvent pénétrer le système solaire”, dit Rosengren à Live Science.

La prochaine étape

Comprendre le fonctionnement de ce réseau d’autoroutes, y compris celles qui sont proches de la Terre, peut être une clé pour les utiliser comme des voies rapides pour les voyages spatiaux qui peuvent aller plus loin en moins de temps.

Aussi, expliquent les auteurs de l’étude, il pourrait être utile de surveiller la trajectoire des objets qui pourraient entrer en collision avec notre planète, ainsi que de surveiller le nombre croissant de satellites artificiels flottant entre la Terre et la Lune.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here