Inauguration du corridor de l’axe Gagnoa-Oumé initié par la Municipalité, les populations invitées à dénoncer les comportements douteux

3
Inauguration du corridor de l'axe Gagnoa-Oumé initié par la Municipalité, les populations invitées à dénoncer les comportements douteux
Inauguration du corridor de l'axe Gagnoa-Oumé initié par la Municipalité, les populations invitées à dénoncer les comportements douteux

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Le vendredi 13 janvier 2023 s’est tenue dans le village de Daliguépa situé sur l’axe Gagnoa-Oumé, l’inauguration du corridor sécuritaire nord-est de la ville de Gagnoa, a constaté sur place une correspondance de KOACI dans la Région du Gôh (Centre-Ouest).

Cette initiative sécuritaire, est l’œuvre de la municipalité de la cité du Fromager, conduite par le maire Yssouf Diabaté qui a bien voulu donner une priorité à la sécurité de sa commune.

Ce sont le préfet de la région du Gôh, préfet du département de Gagnoa, le préfet de police du Gôh-Djiboua Boua Kouassi Jean, le député maire Yssouf Diabaté et le chef des chefs des villages communaux, qui ont coupé le ruban marquant l’ouverture officielle de ce corridor où la police, la gendarmerie, la douane et les eaux et forêts prendront chaque jour leurs services au grand bonheur de la population de la tribu Tabia.

Très heureux de cette action du premier magistrat de cette commune qui se soucie si bien de la sécurité de ses populations, le préfet de police a renchéri en insistant sur l’importance d’un corridor sécuritaire pour une ville.

« Un corridor a plusieurs missions. Notamment celle d’être un outil de sécurité et un outil de développement. Bien qu’étant une ceinture de sécurité, le corridor permet la création d’activités génératrices de revenus », a-t-il fait savoir. C’est pourquoi le député maire Yssouf Diabaté a prié les habitants du village Daliguépa à vivre en harmonie avec les forces de l’ordre qui exerceront dans ce corridor et non le contraire.

Quant au préfet de la région du Gôh, préfet du département de Gagnoa Lancina Fofana, il a demandé à la population de dénoncer tous ceux qui ont des comportements douteux dans le village de Daliguépa et dans toute la région du Gôh afin de mettre fin à tout état de nuire, ces bandits de grand chemin, avec qui nous vivons au quotidien.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here