Ali-Sabieh : le mont Drapeau fait peau neuve

0
Ali-Sabieh : le mont Drapeau fait peau neuve
Ali-Sabieh : le mont Drapeau fait peau neuve

Africa-Press – Djibouti. Les soldats de la Garde-côtes djiboutienne sous les ordres du colonel Waïs Omar Bogoreh ont entrepris depuis quatre mois un projet ambitieux de rénovation et d’embellissement de la Montagne du Drapeau, un site historique et emblématique de la ville d’Ali-Sabieh. Ce lieu, cher au cœur des Djiboutiens, est en cours de transformation afin de retrouver son éclat d’antan.

Pour rappel, sachant qu’au cours de l’époque coloniale les forces des colons avaient dessiné sur le flanc de cette montagne, le symbole de la France libre ou tout simplement appelé la « Croix de la Lorraine » lors de la seconde guerre mondiale. Juste après l’indépendance du pays en juin 1977, le premier commissaire de la République du district d’Ali-Sabieh, feu Salah Omar Hildid avait eu l’idée ingénieuse de remplacer cette fameuse croix par le drapeau de la Nation fraîchement indépendante.

Les travaux, qui se déroulent jour et nuit, visent à redessiner sur le flanc de la montagne avec un nouveau design mettant en avant deux drapeaux, ornés en leur centre de l’emblème national et qui une fois finalisé, sera aussi illuminé de nuit. Ce projet est le fruit d’une collaboration étroite et coordonnée entre le Commandant de la Garde-côtes et les responsables de la région d’Ali-Sabieh.

Dans l’après-midi de mercredi dernier, le Colonel Wais Omar Bogoreh – Commandant de la Garde-Côtes Djiboutienne, le Préfet de la Région d’Ali-Sabieh, Abdoumalik Mohamed Banoita ET le Président du Conseil Régional d’Ali-Sabieh, Charmake Hassan Allaleh ont visité le site pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux, qui sont sur le point d’être achevés. Cette visite a également été l’occasion de souligner l’importance de ce projet à l’approche du Quarante septième anniversaire de l’indépendance national du 27 juin 2024, date symbolique de l’Indépendance nationale.

Le Commandant de la Garde-Côtes Djiboutienne a exprimé sa satisfaction quant aux progrès réalisés et a salué l’engagement et le dévouement des agents impliqués dans ce chantier. «Nous sommes fiers de redonner vie à ce lieu emblématique. Le Mont Drapeau est un symbole de notre histoire et de notre identité nationale. Sa rénovation est une preuve de notre engagement à préserver notre patrimoine et à célébrer notre indépendance », a-t-il déclaré.

Les responsables de la région d’Ali-Sabieh ont également exprimé leur gratitude envers la Garde-côtes Djiboutienne pour leur travail acharné et leur coopération. Ils ont souligné que ce projet renforce les liens entre les forces de sécurité et la communauté locale, tout en contribuant à la valorisation du patrimoine national. Plus précisément le chef de l’instance régionale de la décentralisation a annoncé en profitant de cette occasion: « j’aimerai annoncer mes compliments les plus sincères à l’égard des soldats de la garde côtes et leur colonel, Waïs Omar Bogoreh qui ont démontré l’esprit patriotique et l’amour qui les animent et dont ils vouent à leur pays».

« En tant que membres des autorités régionales, mon colonel nous vous adressons nos remerciements les plus chaleureux à l’endroit de votre personne et celle de tes hommes ».

« Nous recommandons vivement aux habitants de la ville d’Ali-Sabieh de veiller et de sauvegarder les couleurs du drapeau national et l’emblème renouvelés et redessiner sur le flanc du mont drapeau. Un endroit chargé d’une longue histoire qui symbolise l’indépendance nationale et la fierté des assajogs».

Pour sa part, le préfet Abdoul-Malik Mohamed Banoïta s’est exprimé en ces termes: « l’initiative de refaire le drapeau et l’emblème sur cet endroit de cette montagne, symbole de la ville est une idée noble qui a été pensé collectivement. Concernant les soldats de la garde côte, ils se sont engagés pleinement à cette mission. A cet effet, ils n’ont cessé de travailler jours et nuits. Les travaux qu’ils ont effectués ne seront point oubliés et resteront gravés à jamais dans l’histoire de la ville d’Ali-Sabieh. Aux noms des responsables régionaux et des habitants de la région, nous vous adressons nos vives reconnaissances au colonel de la garde côte et ses soldats. Dans notre pays, chaque endroit à sa propre histoire. Quant à cette montagne, elle est gravée dans l’histoire de la ville. Autrefois, les couleurs du drapeau et de l’emblème étaient simplement renouvelées à l’approche de la fête de l’indépendance. Le fait de redessiner et de lui donner un nouveau look va faire du site un lieu touristique. Le soir les drapeaux et l’emblème seront illuminés. Des édifices comme des buvettes pour accueillir les touristes ou se prendre en photos seront érigés sur le col de cette montagne emblématique. Des activités lucratives qui vont renforcer le développement socio économique de la ville, a-t-il souligné. Il a fini son intervention en renouvelant ses remerciement au colonel de la garde côté et à ses soldats ».

La Montagne du Drapeau, une fois rénovée, deviendra un lieu de fierté pour tous les Djiboutiens et un symbole fort de l’unité et de la résilience de la nation. Les travaux devraient être finalisés à temps pour les célébrations de l’Indépendance, offrant ainsi à la population un site majestueux et renouvelé.

Les réactions des assajogs sont également unanimes à l’égard du nouveau design composé de deux drapeaux et de l’emblème national édifié en leur centre. Tout au long des travaux entrepris par les soldats de la Garde Côtes, ils n’ont cessé d’admirer les efforts consentis par les éléments de la garde côtes qui avaient travaillé les jours sous un soleil à la chaleur torride tout en continuant durant les nuits. Certains ont reconnu que les soldats de la Garde côtes nationale construisent des édifices de qualité en rappelant le pont métallique érigé sur la route d’Arta face au collège et le musée édifié à l’endroit du barrage de la gendarmerie coloniale nommé EGA.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here