Nengo : Une exposition-plaidoyer sur la prévention des VBG

3
Nengo : Une exposition-plaidoyer sur la prévention des VBG
Nengo : Une exposition-plaidoyer sur la prévention des VBG

Africa-Press – Gabon. La directrice de l’Agence française de développement (AFD) au Gabon, Marie Sennequier a procédé le 28 novembre à l’Institut français du Gabon (IFG) au vernissage de l’exposition du projet «Nengo», qui signifie «Dignité» en sango, la langue officielle de la Centrafrique. L’objectif est de redonner leur dignité à des milliers de femmes et d’enfants.

La salle d’exposition de l’Institut français du Gabon, accueille du 28 novembre au 17 décembre, l’exposition photo du projet «Nengo», sur le thème : «Lutter contre les violences sexuelles». En effet, il s’agit de la restitution des témoignages du quotidien d’une quinzaine de survivantes et survivants de la grave crise politique et sécuritaire en République centrafricaine, par l’auteur et photographe, Nick Danziger. À travers des récits bruts et des photos, l’auteur parle des violences sexuelles subies par ces derniers, et de leur cheminement vers une dignité retrouvée.

Deux compresses; un bœuf et de l’argent; un bonbon rouge; le père ; je suis partie le matin avec ma petite table et les oranges; je n’étais pas complète ; Myriam ; que les coupables soient punis; je voudrais faire une formation pour devenir couturière ; le neveu; je ne sais pas mon âge ; il fallait sortir pour chercher l’argent ; mon mari ne m’a pas abandonné; le rêve ou la réalité ; il pensait que c’était ma faute; les psychologues me disent de transformer ma souffrance en force; tout le monde le connait; je veux être activiste et que d’autres deviennent activistes comme moi. Sont les titres donnés à chaque témoignage.

«Cet événement illustre d’abord la nécessité de s’engager auprès des femmes victimes de violences. Ensuite l’engagement de l’AFD pour l’égalité de genre, car c’est un levier démultiplicateur des bénéfices des politiques de développement. Loin d’être une simple posture, ce positionnement de l’AFD a été concrétisé dans son activité : entre 2018-2022 55 % du volume de ses engagements financiers ont été consacrés à des projets ayant pour objectif l’égalité femmes-hommes», a déclaré la directrice de l’Agence française de développement au Gabon.

« Nengo, un combat pour la dignité »

Le projet « Nengo», construit sur le modèle développé par le docteur Mukwege, Prix Nobel de la paix est un processus de prise en charge globale de la personne, médicale, psychologique, socio-économique et également juridique. Il vise à restaurer la dignité des victimes de violences sexuelles et violences basées sur le genre en Centrafrique, en leur proposant une prise en charge holistique.

Ce projet a été monté en consortium, porté par la Fondation Pierre Fabre, avec plusieurs partenaires, à savoir : l’Institut français pour la justice et la démocratie (ex-Institut Varenne basé en France), la Fondation Mukwege et la Fondation Panzi. Le projet collabore également avec des partenaires locaux, dont l’Association des femmes juristes de Centrafrique (AFJC) et l’Hôpital de l’amitié basé à Bangui.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here