Port-Gentil : Annie Flore Batchiellilys en soutien à Blandine Pemba après son AVC

1
Port-Gentil : Annie Flore Batchiellilys en soutien à Blandine Pemba après son AVC
Port-Gentil : Annie Flore Batchiellilys en soutien à Blandine Pemba après son AVC

Africa-Press – Gabon. En soutien à l’artiste Blandine Pemba, victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC), un concert humanitaire visant à lui redonner espoir a été organisé, le 25 novembre dernier, à Port-Gentil, par Annie Flore Batchiellilys, Salem Christelle, Nanda et Seva.

À l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’élimination des violences faites aux femmes, organisée, le vendredi 25 novembre dernier à Port-Gentil, un concert humanitaire à l’endroit de Blandine Pemba, une artiste gabonaise qui a été victime d’un AVC après la mort de son fils, a été organisé. Pour cette dernière, se retrouver une nouvelle fois sur scène était inimaginable. Et ce soutien est une véritable preuve d’amour et d’attention qui lui a permis de surmonter certaines épreuves de la vie.

«J’avais perdu tout espoir. Mais comme j’avais la musique en moi, j’espérais ressusciter, mais je ne savais pas quand. C’est un sentiment de satisfaction pour moi de savoir qu’au Gabon, il y a encore des personnes qui aiment les autres que d’attendre quand la personne est décédée pour acheter des cercueils qui coûtent cher» a témoigné l’artiste Blandine Pemba.

En effet, plusieurs compétences artistiques ont pu prendre part à cet événement de partage afin de mettre en éveil l’écoute des mélomanes. Par ce grand rendez-vous musical, Annie Flore Batchiellilys a interpellé les spectateurs à participer à la cohésion, au partage et à l’unité d’une société plus juste et plus digne. «La soirée d’aujourd’hui est de redonner la vie et de donner de l’amour à une des nôtres qui a traversé des moments difficiles. On ne pouvait pas rester insensible à sa détresse. Nous avons atteint l’objectif puisque la concernée a dit que ce n’était pas fini. Donc c’est déjà une bonne chose venant d’elle. Il faudrait que nous nous soutenions les uns les autres», suggère Annie Flore Batchiellilys.

Et pour être désormais libre lors des cérémonies de ce genre, Annie Flore Batchiellilys, Salem Christelle, Nanda et Seva ont décidé toutes, de la création d’un label dénommé «l’art ensemble», mais également la mise en place de deux associations caritatives avec pour mission de : soutenir, aider et responsabiliser les uns et les autres pour un vivre ensemble meilleur. «Il s’agira pour nous de nous mettre au service des autres pour leur développement. Il n’est plus question d’attendre quelque chose de quelqu’un, nous avons des compétences, il est temps de les mettre en marche», a conclu Annie Flore Batchiellilys.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here