L’opposition gabonaise appelle la junte à un dialogue pour redéfinir les nouvelles institutions de la Transition

8
L’opposition gabonaise appelle la junte à un dialogue pour redéfinir les nouvelles institutions de la Transition
L’opposition gabonaise appelle la junte à un dialogue pour redéfinir les nouvelles institutions de la Transition

Africa-Press – Gabon. La Plateforme « Alternance 2023 », un regroupement des leaders et partis politiques plus importants de l’opposition gabonaise, a, dans une déclaration, appelé jeudi 31 août 2023, la junte militaire au pouvoir à Libreville, à un dialogue franc et sincère pour redéfinir les nouvelles institutions devant permettre le meilleur fonctionnement de l’Etat Gabonais dont la démocratie est encore balbutiante.

La Plateforme « Alternance 2023 », un regroupement des leaders et partis politiques plus importants de l’opposition gabonaise, a, dans une déclaration, appelé jeudi 31 août 2023, la junte militaire au pouvoir à Libreville, à un dialogue franc et sincère pour redéfinir les nouvelles institutions devant permettre le meilleur fonctionnement de l’Etat Gabonais dont la démocratie est encore balbutiante.

« La plateforme Alternance 2023 invite les représentants des forces de sécurité et de défense à la discussion afin d’évaluer dans un cadre patriotique et responsable la situation et de trouver entre Gabonais la meilleure solution qui permettra à notre pays de sortir grandi de cette situation », a lancé Dr Mike Jocktane, porte-parole de ladite plateforme.

Les forces de défense et de sécurité gabonaises, réunies au sein du Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI), ont pris le pouvoir le 30 août 2023 à travers un coup d’Etat. Le coup de force a mis fin au régime d’Ali Bongo qui venait d’être déclaré moins de 30 minutes nuitamment, réélu par le Centre gabonais des élections (CGE). Des résultats qualifiés de « tronqués » contestés dans la foulée par des militaires.

Pour l’opposition gabonaise, les élections présidentielles du 26 août dernier donnent le candidat consensuel de l’opposition, le Pr Albert Ondo Ossa vainqueur et que les militaires devaient tout faire pour faire légitimer ces résultats.

« La plateforme Alternance 2023 invite les forces de défense et de sécurité à la responsabilité et au patriotisme afin d’éviter à notre pays des lendemains encore plus sombres que ceux qui lui ont été épargnés », a-t-il souhaité.

Un plaidoyer difficilement acceptable par les militaires qui ont dissout toutes les institutions, y compris le CGE.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here