Gabon : L’implantation des pacemakers désormais possible au CHUL

2
Gabon : L’implantation des pacemakers désormais possible au CHUL
Gabon : L’implantation des pacemakers désormais possible au CHUL

Africa-Press – Gabon. Le Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) abrite, depuis le 28 novembre, une caravane médicale gratuite conduite par des experts en rythmologie. Celle-ci consiste en l’implantation des Pacemakers ou « piles cardiaques » aux patients régulièrement suivis dans les services de cardiologie des structures hospitalières du Grand Libreville.

Bonne nouvelle pour les personnes dont le stimulateur naturel du cœur est défaillant. L’implantation des Pacemakers ou « piles cardiaques » est désormais possible au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL). Initiées par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) et officiellement lancées à travers une caravane médicale entièrement gratuite, les interventions sont destinées aux patients régulièrement suivis dans les services de cardiologie des structures hospitalières du Grand Libreville.

Sont précisément concernés les patients souffrant d’une anomalie fonctionnelle du coeur appelée Brady Cardy sévère, caractérisé par un battement du cœur lent, empêchant d’effectuer des efforts physiques de la vie quotidienne. La première journée du 28 novembre a été ponctuée par trois interventions chirurgicales sur les sept attendues; réalisées sous la supervision d’une équipe d’experts composée de deux cardiologues rythmologues interventionnels : les professeurs Abdelhamid Moustaghir et Adama Kane.

L’équipe d’experts est entourée par le professeur Martin Houenassi et les docteurs Jean Bruno Mipinda, Carole Yekini et Christian Allognon, tous cardiologues en service au CHUL. Au terme de la caravane, il est prévu une session de renforcement des capacités avec, au programme, plusieurs communications dédiées notamment aux cardiologues locaux ayant récemment suivi une formation en DU de stimulation cardiaque pour répondre au double objectif de la présente caravane : former à cette pratique des médecins locaux et réduire les évacuations sanitaires.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here