Gabon : un élève de 24 ans manque de kidnapper sa collègue de 12 ans à Libreville

1
Gabon : un élève de 24 ans manque de kidnapper sa collègue de 12 ans à Libreville
Gabon : un élève de 24 ans manque de kidnapper sa collègue de 12 ans à Libreville

Africa-Press – Gabon. N’eut été la réactivité d’une passante, C.F.B., 12 ans, élève en classe de 6e au lycée Ba Oumar (Bas de Gué-Gué) aurait été enlevée par un élève de Terminale du même établissement qui, dans l’après-midi du 23 novembre dernier, a tenté de la droguer avant de la contraindre à le suivre. Une «viande». C’est ainsi qu’a qualifié le ravisseur présumé de 24 ans parlant de sa victime à un interlocuteur au téléphone.

Yanel Guillaume Z.E.M., 24 ans, devrait bientôt répondre aux accusations de tentative d’enlèvement. Le quotidien L’Union rapporte ce lundi 28 novembre que cinq jours plus tôt, l’élève de Terminale au lycée Ba Oumar, dans le 1er arrondissement de Libreville, a tenté d’enlever une autre élève de 6e, C.F.B., 12 ans.

Profitant d’un moment de désarroi de la jeune fille qui avait perdu son argent de transport et qui avait sollicité son aide, le ravisseur présumé l’aurait conduit hors de l’établissement. Là-bas, il aurait tenté de lui faire boire un jus dans lequel il avait préalablement versé le contenu d’un flacon. Ayant vu le geste suspect de son collègue, C.F.B. aurait refusé de consommer la boisson. Ce qui a évidemment suscité la colère du jeune homme qui l’a alors contrainte à le suivre sous la menace.

Sur le chemin, la jeune élève a eu le réflexe de faire un clin d’œil à une dame qui a aussitôt compris qu’elle avait besoin d’aide. Tout se serait alors passé assez rapidement, selon le quotidien. Arrachée des griffes de son ravisseur présumé, qui a finalement été ceinturé par les surveillants du lycée, l’élève de 6e a donc eu la vie sauve grâce à la réactivité de cette passante. D’autant que, à en croire les témoignages recueillis par nos confrères, à un interlocuteur qu’il avait au bout du fil alors qu’il était en compagnie de sa victime présumée, Yanel Guillaume Z.E.M. a présenté la jeune fille comme une «viande» qu’il s’apprêtait à venir livrer.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here