Cas des 7 milliards : Ce qui pourrait faire perdre le montant à la Guinée, selon un cadre du parti d’Alpha Condé

2
Cas des 7 milliards : Ce qui pourrait faire perdre le montant à la Guinée, selon un cadre du parti d’Alpha Condé
Cas des 7 milliards : Ce qui pourrait faire perdre le montant à la Guinée, selon un cadre du parti d’Alpha Condé

Africa-Press – Guinée. CONAKRY- Le gouvernement guinéen a réussi à obtenir des intentions de financement de son programme de référence intérimaire à hauteur de 7 milliards de dollars us lors de la table ronde des bailleurs qu’il a organisé les 15 et 16 février 2024, à Dubaï.

Depuis l’annonce de la mobilisation de ce montant auprès des bailleurs de fonds, le sujet suscite débat et commentaire chez les acteurs de tous bords. Mais chez l’ex parti au pouvoir, le Rpg arc-ciel, ceci n’est pas une ‘’prouesse’’, comme le laisse croire certains.

Interrogé par un journaliste d’Africaguinee.com à propos, l’ancien ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle rappelle qu’au temps du RPG au pouvoir, le régime d’alors avait mieux fait:

« Eux (responsables de la transition), c’est 7 milliards de dollars us, mais nous on a obtenu plus que ça. L’accord cadre avec la Chine, on a mobilisé 20 milliards de dollars. On a eu beaucoup d’intentions avec Le Club de Paris et autres structures. C’est cet argent qui nous a permis de financer les routes à Conakry et des villes comme Kouroussa et tant d’autres. Cela prouve que notre système de décaissement était fiable», vente Lansana Komara, au téléphone d’un journaliste d’Africaguinee.com ce dimanche 18 février 2024.

Pour ce cadre du RPG, il ne s’agit pas d’obtenir seulement l’accord de financement, mais comment le décaisser, c’est le plus important. Il souligne d’ailleurs que c’est à ce niveau que le gouvernement et responsables du CNRD (Comité National du rassemblement pour le Développement) pour commettre l’erreur.

« Nous allons voir leur système de décaissement. D’ailleurs, c’est des intentions de financement et non l’action de financement. Mais tout ça dépend aussi votre capacité gestion. Par exemple si vous prenez le volet élection, une fois que les autorités guinéennes vont passer à côté de ça, tout le rester va foirer. Je sais qu’ils vont essayer de rouler ces bailleurs ans la farine et ce sais qu’ils vont essayer de rouler ces bailleurs dans la farine et c’est là que tout sera bloqué par qu’ils diront que ces dirigeants ne sont pas sérieux. Et c’est comme ça que ça va se passer parce que les responsables de la transition pas ne sont pas prêts à organiser des élections or ils vont mettre le volet financement des élections, et ne pourront pas décaisser l’argent pour le financement et c’est là que tous les autres projets vont tomber. C’est pourquoi je suis sceptique », a expliqué Le secrétaire administratif du parti d’Alpha Condé.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here