La COMINAK amorce les travaux de réaménagement de son site fermé ce 31 mars 2021

4
La COMINAK amorce les travaux de réaménagement de son site fermé ce 31 mars 2021
La COMINAK amorce les travaux de réaménagement de son site fermé ce 31 mars 2021

Africa-PressNiger.  Sur décision de son Conseil d’Administration, la Compagnie Minière d’Akouta (COMINAK) au Niger a annoncé, le 23 octobre 2019, l’arrêt de ses activités de production et d’exploitation de ladite mine au 31 mars 2021.

Cette décision est devenue effective ce mercredi 31 Mars 2021. Cette date marque également le début des travaux de réaménagement du site.

En prélude à ce moment historique, les salariés statutaires et sous-traitants, les anciens travailleurs, les autorités administratives et coutumières, le représentant du Ministre des Mines, le Directeur Général du groupe Orano, le Directeur général de Société du Patrimoine des Mines (SOPAMIN), les employeurs de la sous-traitance, les directeurs généraux de la Société des Mines de l’Aïr (SOMAÏR) et IMOURAREN SA se sont réunis le samedi 27 mars 2021 à Akouta pour rendre hommage aux hommes et femmes de la société pour le travail accompli avec professionnalisme pendant près de 50 ans pour permettre l’exploitation continue de la mine souterraine jusqu’à cette échéance.

Cet arrêt ouvre une nouvelle ère, celle du réaménagement du site. Les travaux qui dureront une dizaine d’années et se poursuivront avec un suivi environnemental de 5 ans renouvelables se feront conformément à la réglementation nigérienne et dans le respect des standards internationaux.

Le Réaménagement du Site portera, sur le plan social, à un soutien aux salariés et sous-traitants dans le cadre d’un plan de reconversion professionnelle, la mise en place de mesures d’accompagnement adaptées pour chaque salarié, et dans les projets d’entreprenariat.

Le personnel admissible bénéficiera du suivi médical post-professionnel.

Sur le plan technique, les travaux permettront de restituer un site sûr, sain et non polluant dans le respect des normes nationales et des recommandations internationales avec l’appui de la surveillance environnementale, et tout particulièrement celle des aquifères.

COMINAK prend l’engagement de privilégier l’utilisation de sous-traitance et de mains d’œuvre locales et nationales pour réaliser les travaux.

Dans le domaine sociétal, la COMINAK va mener la transition avec des actions dont les impacts seront pérennes, durables et utiles pour les populations en impliquant les parties prenantes locales dans le processus de décision.

Ces actions comprennent notamment le transfert à l’Etat de l’hôpital de la COMINAK, des infrastructures comme les logements et les bâtiments communs.

A la cession des réseaux électriques et d’eau potable, s’ajoutent l’accompagnement des maraîchers et un programme de soutien à l’entreprenariat.

La COMINAK entend travailler en liaison permanente avec le comité national de suivi, organe de contrôle mis en place par l’Etat, et en concertation avec ses actionnaires, afin de respecter les engagements pris dans le Plan de Réaménagement du Site.

Pour Moussa SOULEY, Directeur Général de la COMINAK, « les mineurs ont marqué l’arrêt de la mine avec dignité le 25 mars 2021. Le cycle de vie se poursuit pour COMINAK jusqu’à la fin des travaux de Réaménagement du Site. L’Equipe en charge de cette activité a un grand défi à porter, le devoir de réussir tous les engagements pris par les actionnaires en matière de performance opérationnelle, de résorption des impacts sécurité et environnement, et de promouvoir des actions utiles et pérennes envers les communautés dans le partage et le dialogue ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here