État unitaire décentralisé ou État fédéral ?

1
État unitaire décentralisé ou État fédéral ?
État unitaire décentralisé ou État fédéral ?

Africa-Press – Tchad. Les objectifs spécifiques de cette rencontre sont de connaitre le cadre juridique d’un État unitaire décentralisé tout en identifiant ses faiblesses et proposer des solutions, faire la comparaison du modèle fédéral avec le modèle unitaire décentralisé, apporter des réponses à toutes les questions liées à la décentralisation et formuler des recommandations fortes et pertinentes pour améliorer la gouvernance d’un État unitaire et décentralisé.

Le président du comité scientifique, Senoussi Mahamat Ali, a indiqué que l’organisation de ce colloque International ne s’oppose pas à ceux qui contestent la forme unitaire de l’État au Tchad. Ce colloque suscite un débat de fond sur la problématique récurrente dont la contradiction ne peut que faire jaillir la lumière.

Il estime que la quintessence de cette rencontre scientifique, par son contexte et le thème, se situe sur les raisons profondes qui justifient son organisation en prélude au dialogue national inclusif.

Selon Senoussi Mahamat Ali, cette rencontre est en fonction des résultats des différentes consultations de pré-dialogue, organisées au Tchad et à l’étranger, à l’effet de requérir les différents avis des tchadiens résidents au Tchad et à l’étranger dont le choix est porté sur un modèle unitaire décentralisé.

Or, ce modèle dans sa forme actuelle, ne réponds pas aux attentes des tchadiens, dit-il. Pour lui, l’apport de ces assises consiste à décliner les exigences d’un État unitaire mieux organisé dans le cadre de la décentralisation, efficient et au service du bien-être des tchadiens.

Car, les hypothèses de départ laissent croire d’une part que l’État unitaire n’a pas été bien expérimenté au Tchad et que d’autre part, les maux en question relèvent plutôt du déficit des politiques publiques cohérentes avec les besoins basiques de la société tchadienne, ajoute-t-il.

Le président du comité d’organisation, Yassir Tidjani Kandol, a pour sa part souligné que la riche expérience acquise et avérée, renseigne que le choix d’une organisation unitaire décentralisée, avec des objectifs ultimes de préserver l’unité nationale comme gage de consolidation de la paix et de la prospérité partagée, est une nécessité dans le contexte actuel du Tchad.

Puis, qu’il ressort des échanges que les tchadiens préfèrent vivre ensemble dans un Etat unitaire. Yassir Tidjani Kandol d’ajouter que la lecture régionale de certains pays ayant les mêmes caractéristiques sociologiques que le Tchad, démontre à suffisance qu’un système fédéral peut conduire, au stade actuel, à l’émiettement du Tchad et avoir des conséquences très graves.

Pour lui, la décentralisation telle qu’appliquée au Tchad, a montré des limites. Cela est dû au fait que ce modèle unitaire décentralisé n’a pas été mis en œuvre dans des conditions optimales, malgré l’adoption des textes standards.

Madina Youssouf Adam a quant à elle précisé que tous les acteurs qui ont organisé ce colloque œuvrent dans le cadre de la sécurité et la cohésion sociale.

Les thématiques découlent de trois axes, notamment l’étude comparative des différents modèles d’organisation de l’État, l’analyse critique de la décentralisation au Tchad et les confirmations de réussite de la décentralisation au Tchad.

Les résultats attendus de ce colloque sont : décliner les principaux risques qu’encourt le pays en adoptant le fédéralisme, apporter une analyse critique sur la décentralisation telle qu’appliquée au Tchad, situer les pré-requis nécessaires pour une décentralisation réussie au Tchad et disposer enfin d’un rapport détaillé à l’issue des travaux.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Tchad, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here