Cherté de la vie au Bénin: « Nous le ressentons gravement, chacun dans son panier », Patrice Talon

1
Cherté de la vie au Bénin: « Nous le ressentons gravement, chacun dans son panier », Patrice Talon
Cherté de la vie au Bénin: « Nous le ressentons gravement, chacun dans son panier », Patrice Talon

Africa-Press – Benin. Dans son discours sur l’état de la Nation, le président Patrice Talon a évoqué la cherté de la vie constatée au Bénin depuis plusieurs mois. Le Chef d’Etat lie cette situation à la pandémie de la Covid-19, qui n’épargne aucun pays.

La cherté de la vie qui se manifeste par la flambée des produits sur le marché ne saurait être écartée des effets secondaires de la pandémie de la Covid-19. « Comment ne pas, par exemple, observer que la cherté actuelle de la vie est principalement due aux effets induits de la pandémie de Covid-19 ? », a dit le Chef de l’Etat.

Les prix des produits manufacturés flambent autant que ceux des produits d’exportation ou des matières premières, sans oublier ceux des moyens de transport. Nous le ressentons gravement, chacun dans son panier, alors même que les droits de douanes, les taxes et les impôts n’ont connu aucune augmentation dans notre pays et que, par ailleurs, les performances de notre agriculture sont remarquables en matière de production vivrière notamment.

Pour le président de la République, le monde est entré dans un cycle de cherté rarement observé en autant. « Nous sommes victimes d’une situation globale et c’est la lutte victorieuse contre la pandémie qui aidera principalement à inverser cette tendance à la cherté de la vie », a-t-il assuré.

« Le Bénin doit continuer à écrire les belles pages de son histoire »

Selon Patrice Talon, le Bénin est touché par les effets secondaires néfastes de la crise sanitaire, mais tient le coup pour continuer sa marche vers le développement. « Fort heureusement, nous sommes suffisamment édifiés désormais pour savoir que, même face à l’adversité la plus redoutable, le Bénin doit continuer à écrire les belles pages de son histoire », fait-il savoir.

Pour atteindre cet objectif, Patrice Talon invite les uns et les autres à rester dans « l’effort permanent, la détermination résolue, la volonté de bien faire, la maîtrise du cap fixé et l’obsession d’y arriver ». Pour lui, seules ces conditions aideront à relever le défi du développement socio-économique qui implique l’amélioration durable des conditions de vie.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Benin, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here