Bénin: à quelques jours des Législatives, le gouvernement annonce « un budget à forte dose sociale »

2
Bénin: à quelques jours des Législatives, le gouvernement annonce « un budget à forte dose sociale »
Bénin: à quelques jours des Législatives, le gouvernement annonce « un budget à forte dose sociale »

Africa-Press – Benin. Ce jeudi 1er décembre 2022, l’Assemblée nationale a adopté la loi de finances pour la gestion 2023. Une loi de finances « à forte dose sociale », selon le gouvernement.

Jeudi 1er décembre 2022, la loi des finances 2023 a été adoptée par les députés. Selon le ministre d’État en charge de l’Économie et des Finances du Bénin, Romuald Wadagni, ce budget de 3.033,337 milliards de francs FCFA que porte la présente loi, marque une accélération du « Hautement Social » et est axé sur le développement durable.

« Plus de 1.000 milliards de FCFA adressent les questions sociales avec une perspective de croissance économique de 6,5%. » peut-on lire sur le site du gouvernement. « Le budget de l’État pour la gestion 2023, porte de nouvelles initiatives sociales et renforce les allocations budgétaires au profit des programmes existants » indique le communiqué du gouvernement.

Ce budget voté est le plus élevé depuis l’arrivée au pouvoir du Président Patrice Talon. De 2.011 milliards de FCFA en 2017, le budget adopté par les députés ce jeudi 1er décembre 2022 est de 3.033 milliards de francs FCFA, soit une augmentation de plus de 50%, en 7 ans.

Une « forte dose sociale », à la veille des élections Législatives

Au Bénin, les législatives sont prévues en janvier 2023. Un peu plus de 6 millions 600 mille électeurs seront appelés, 08 janvier, aux urnes pour choisir les 109 députés de la neuvième législature. Après la validation des dossiers, les tractations et stratèges ont commencer dans chaque état major, même si la campagne est pour le 22 décembre 2022.

Et l’augmentation de salaire des fonctionnaires de l’Etat et le vote d’un budget à « forte dose sociale », à la veille de ces échéances électorales, ne sont pas anodins. Selon un promesse du président Patrice talon, le Smig (Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti), va augmenter de 30%. Une hausse assortie d’une obligation faite aux employeurs de souscrire une assurance maladie pour leurs salariés à faible revenus, à compter du 1er janvier 2023.

Pour conclure les options de la mise en œuvre de la revalorisation salariale, une rencontre est annoncée entre le gouvernement et les partenaires sociaux. De sources concordantes, l’une des options qui sera au menu des discussions est « l’augmentation par palier ».

Selon l’annonce faite par le gouvernement, la revalorisation des salaires devrait intervenir d’ici fin de l’année 2022. Simple hasard ou un agenda en exécution ?

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Benin, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here