Bénin – Adoption de la loi organique du CES: un texte mauvais selon Eric Houndeté

5
Bénin – Adoption de la loi organique du CES: un texte mauvais selon Eric Houndeté
Bénin – Adoption de la loi organique du CES: un texte mauvais selon Eric Houndeté

Africa-Press – Benin. Le jeudi 27 juin, la séance plénière de l’Assemblée nationale a été marquée par le débat portant sur le projet de loi organique du Conseil économique et social. Ce projet de loi a suscité des critiques de la part du député de l’opposition Eric Houndété, qui estime que l’institution a été déviée de son objectif initial.

Le projet de loi organique du Conseil économique et social adopté par les députés de la neuvième législature lors de la plénière du jeudi 27 Juin 2024 est un « mauvais texte » selon le vice-président du parti Les Démocrates.

Au cours des débats généraux, Eric Houndété, membre du groupe parlementaire Les Démocrates de la minorité parlementaire a été assez critique sur le texte adopté. L’opposant a dénoncé la volonté de la rupture de « transformer le Conseil économique et social en une institution de klébétude ».

L’ ancien vice-président de l’Assemblée nationale se base sur le fait que le nouveau texte mandate désormais le conseil économique et social d’aller vulgariser les lois votées par le Parlement et les décisions prises par le gouvernement. Ce rôle n’est pas à l’origine celui du conseil économique et social, a déploré le parlementaire. Pour lui, cette loi est une violation de la constitution.

Par ailleurs, le texte affirme que désormais, le Conseil économique et social examinera toute loi avant qu’elle ne soit soumise au vote du Parlement. Cette démarche est vivement critiquée par le député au nom de son groupe, qui considère qu’il s’agit là d’une tentative de modifier à la fois la constitution et le règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Le député de l’opposition a également exprimé des critiques concernant l’absence des travailleurs au sein du Conseil économique et social. L’absence de ceux qui contribuent à l’économie déséquilibre le débat, a fait savoir l’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Benin, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here