que retenir de la tournée nationale du président Talon ?

Bénin : que retenir de la tournée nationale du président Talon ?
Bénin : que retenir de la tournée nationale du président Talon ?

Africa-PressBenin. Le président béninois a bouclé le 12 décembre la première partie de sa tournée l’ayant conduit dans 60 des 77 communes du Bénin. Officiellement destinée à « rendre compte », elle vise aussi (et surtout) à prendre le pouls du pays, à l’approche de la présidentielle d’avril 2021.

Il aura fallu un mois à Patrice Talon pour sillonner les trois quarts des communes béninoises. Plus de 6 801 km avalés par voie terrestre pour ce périple entamé le 12 novembre sur les terres hostiles de Savè et de Tchaourou. Fiefs de son prédécesseur, Thomas Boni Yayi, ces deux villes avaient été le théâtre de violences meurtrières en 2019, au lendemain des législatives contestées.

Patrice Talon y a surpris en y demandant « pardon ». « Les événements qui ont pu nous meurtrir par le passé doivent être oubliés (…) Moi j’ai pardonné, l’État a pardonné, la République a pardonné. C’est à vous de pardonner maintenant », a déclaré le chef de l’État. Une démarche renouvelée à Parakou, la grande métropole du Nord, en invitant les sages et notables de la ville à « travailler à sa réconciliation » avec son « aîné Boni Yayi ».

À chaque escale, Talon a longuement expliqué les mesures phares de son gouvernement et justifié les réformes engagées depuis 2016. Il a aussi voulu répondre à ses contempteurs, notamment ceux qui estiment que sa gouvernance est brutale. « Notre ambition légitime était de prouver enfin que nous ne sommes pas condamnés à la fatalité. Si on ne commence pas un jour, on n’y arrivera jamais. Et j’ai décidé de commencer ! », a-t-il défendu, avant d’assurer qu’au vu de ses « résultats », le Bénin est « déjà un autre pays ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here