Législatives 2023: les Béninois sensibilisés sur les violations des codes électoraux, pénal et numérique

3
Législatives 2023: les Béninois sensibilisés sur les violations des codes électoraux, pénal et numérique
Législatives 2023: les Béninois sensibilisés sur les violations des codes électoraux, pénal et numérique

Africa-Press – Benin. Dans sa détermination à œuvrer pour des législatives paisibles, le médiateur de la République procédera le dimanche 4 décembre, à la vulgarisation d’un nouveau manuel de conduite en période électorale et à la sensibilisation des Béninois sur les violations des codes électoraux, pénal et numérique

Un manuel sur les actes répréhensibles à caractère électoral est désormais disponible. Il est l’œuvre du médiateur de la République, de la COSCEP et de l’IRI. Ce manuel a été l’objet d’une rencontre de présentation ce jeudi 1er Décembre à l’hôtel Golden Tulip Le diplomate, à Cotonou.

Le document de 36 pages détaille sur des actes non tolérables en période électorale. Il s’agit des violations susceptibles de troubler la paix et la quiétude sociales au cours de cette période de compétition électorale. Ces violations sont notamment liées aux codes électoraux, pénal et numérique en vigueur sur le territoire béninois.

Le manuel de sensibilisation qui vient de voir le jour est constitué de trois compartiments ou chapitres. Le tout premier porte sur les infractions et leurs sanctions avant le scrutin. Quant au deuxième, il a trait à celles commises le jour du scrutin et la troisième partie du livre est relative aux infractions post-électorales ainsi qu’aux sanctions afférentes. Son élaboration est, en partie, le fruit des efforts de l’Institut républicain international (Iri).

Le manuel vulgarisé le dimanche prochain…

Pour apporter sa contribution à la tenue des élections législatives apaisées, le médiateur de la république va procéder à partir du dimanche 4 décembre à la vulgarisation du manuel sur les actes répréhensibles à caractère électoral.

Serge Armand Houndolo, consultant en matière électorale, y voit un outil d’aide visant à informer et à sensibiliser les élus locaux, les jeunes et les femmes. Un avis amplement partagé par le Médiateur de la République qui met un accent particulier sur la sensibilisation.

Selon Pascal Essou, cette mesure préventive a une valeur pédagogique. « J’ai jugé bon et nécessaire qu’il soit procédé à la vulgarisation des infractions du cadre légal des élections afin de susciter une prise de conscience aiguë des risques encourus par nos citoyens », a-t-il confié.

Une vision amplement partagée par la Coalition des organisations de la société civile pour les élections et la paix (COSCEP) présidée par Latifatou Waidi. La vulgarisation du document va démarrer dans certaines communes cibles.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Benin, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here