Nouveau Code Électoral: Michel Alokpo Fait une Recommandation À Patrice Talon

3
Nouveau Code Électoral: Michel Alokpo Fait une Recommandation À Patrice Talon
Nouveau Code Électoral: Michel Alokpo Fait une Recommandation À Patrice Talon

Africa-Press – Benin. Lors de l’émission « Grand Angle » sur Crystal News, Michel Alokpo, Secrétaire Général du Cadre de Concertation des Confessions Religieuses, a vivement réagi aux propositions du clergé catholique concernant le nouveau code électoral au Bénin.

Au Bénin, en prélude des élection générales de 2026, le nouveau code électorale ne fait pas l’unanimité. Et, Michel Alokpo Secrétaire Général du Cadre de Concertation des Confessions Religieuses et président de l’ONG Jeunesse en mission, poursuit son combat pour la relecture consensuelle dudit code.

« Ce n’est pas un code, nous voulons tuer notre démocratie, bafouer notre démocratie, empêcher les partis politiques de compétir. Le code électoral de 2019 a conduit à une assemblée monocolore lors des élections. Aujourd’hui, avec le nouveau code élaboré par certains députés, incluant le parrainage et la condition de 20% par circonscription électorale va plonger le Bénin dans un profond sommeil », a déploré Michel Aôkpo.

Une recommandation à Talon et ses ministres

Selon lui, aucun parti, même en formant une alliance législative, ne pourra siéger avec ce code. « Cela ouvrira la voie à des fraudes massives. Même au sein de la majorité, certains députés expriment leur désaccord », a-t-il prévenu.

Toutefois, Michel Alokpo a salué le courage de l’Église catholique qui a eu le courage d’analyser les contours de ce code et de proposer une solution. Et la première solution proposée rappelle t-il, est la relecture consensuelle du code électoral.

Cette réaction souligne les inquiétudes de Michel Alokpo par rapport aux implications potentielles du nouveau code électoral. C’est pourquoi, il appelle fortement à une révision consensuelle du code électoral.

« Je veux recommander que le chef de l’Etat, ses ministres, ses députés, lisent les huit recommandations que le clergé catholique a formulées à l’endroit des acteurs politiques. Et de voir dans quelles mesures, ils peuvent apporter un changement au sein du courant politique, au sein de sa classe politique pour qu’il y ait une véritable démocratie, et pour que les élections soient transparentes, inclusives, véridiques et que le peuple béninois soit épanoui », a souhaité Michel Alokpo.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Benin, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here