Bénin-Négociation Gouvernement-Syndicats: pas D’avancée Notable

2
Bénin-Négociation Gouvernement-Syndicats: pas D’avancée Notable
Bénin-Négociation Gouvernement-Syndicats: pas D’avancée Notable

Africa-Press – Benin. Pas d’avancée notable pour les travailleurs à l’issue de la première journée de négociations entre le gouvernement et les responsables syndicaux qui a eu lieu le weekend dernier.

Au cœur de cette première rencontre entre le gouvernement et les centrales syndicales dans le cadre de la première session ordinaire de la Commission nationale de concertation, de consultation et de négociation collective au titre de l’année 2024, la question de la cherté de la vie était prépondérante.

Les travailleurs, ayant manifesté dans les rues de la capitale économique béninoise contre la vie chère, étaient en attente de résultats concrets de cette rencontre avec le gouvernement. Les responsables syndicaux espéraient, entre autres, que le gouvernement prenne des mesures pour atténuer le coût élevé de certains produits de première nécessité.

Mais au cours des travaux, le ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané a fait remarquer aux responsables syndicaux que « la vie chère n’est pas l’apanage du Bénin ».

Il a souligné que malgré cela, le gouvernement n’est pas resté insensible aux difficultés de cette conjoncture et a énuméré un certain nombre de mesures prises par l’Exécutif béninois. Les membres du gouvernement présents ont expliqué que les prix des produits au Bénin sont relativement bas par rapport à ceux des pays de la sous-région.

Après de longues discussions avec les représentants du gouvernement, les responsables syndicaux ont exprimé leur insatisfaction.

« Nous ne sommes pas satisfaits simplement parce que le gouvernement a répété sa litanie habituelle. Les mesures qui ont été prises depuis sont aujourd’hui dépassées, ce sont ces mêmes mesures qui ont été ressassées« , a expliqué Appolinaire Affewe, secrétaire général de l’Union nationale des syndicats des travailleurs du Bénin (UNSTB).

« Nous avons clairement démontré que c’est la pression fiscale au niveau national qui contribue à la hausse des prix », a-t-il ajouté.

Les représentants des travailleurs n’ont pas manqué de faire des propositions au gouvernement pour des mesures plus appropriées pour préserver le panier de la ménagère totalement troué ces dernières années.

Les propositions des responsables syndicaux

Au cours des échanges, les syndicalistes ont formulé des propositions concrètes aux gouvernements afin d’atténuer le fardeau financier des ménages.

« Pour alléger le poids sur la population, nous avons préconisé que les produits de première nécessité bénéficient d’une exonération temporaire« , a confie le syndicaliste.

« Nous avons également plaidé pour une suspension temporaire de la taxation de l’électricité et de l’eau pendant plusieurs mois au minimum. De plus, nous avons demandé la réintroduction de la tranche sociale qui avait été supprimée« , a expliqué le Secrétaire général de l’UNSTB.

Nous restons optimistes car les pourparlers doivent se poursuivre du retour de Genève. Nous sommes dans l’attente que le gouvernement examine nos revendications et expose clairement ses mesures pour atténuer le coût de la vie, a fait savoir le syndicaliste.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Benin, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here