Corruption supposée des syndicalistes par Talon: la Criet saisie de l’affaire

4
Corruption supposée des syndicalistes par Talon: la Criet saisie de l’affaire
Corruption supposée des syndicalistes par Talon: la Criet saisie de l’affaire

Africa-Press – Benin. La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) est saisie d’une affaire de corruption dans laquelle seraient impliqués le président Patrice Talon et les centrales syndicales. La plainte a été déposée par Appolinaire Affewé, Secrétaire général de l’Union nationale des syndicats de travailleurs du Bénin (UNSTB).

Citée dans une affaire de corruption, l’UNSTB porte plainte à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) pour diffamation. La plainte est dirigée contre quatre (04) utilisateurs de Facebook dont deux administrateurs de forum. Il s’agit de la page Facebook « Résistance 229 », « Le nouveau courrier », les sieurs Sergio Assoko et Édouard Dovonou.

Les mis en cause ont publié et relayé une publication qui fait état d’un don d’un million de francs CFA à chaque leader syndicaliste à la veille de Noël par le président Patrice Talon. L’UNSTB demande à la Criet d’interpeller les intéressés afin qu’ils apportent les preuves de leurs allégations.

Sur la même affaire, la Confédération syndicaliste des travailleurs du Bénin (CSTB) a apporté un démenti formel. Selon kassa Mampo, Secrétaire général de la CSTB, son syndicat n’a jamais participé à une rencontre avec le Chef de l’État au cours de laquelle des millions de francs CFA auraient été partagés.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Benin, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here