Développement socioéconomique : La robotique, un atout pour le Japon

7
Développement socioéconomique : La robotique, un atout pour le Japon
Développement socioéconomique : La robotique, un atout pour le Japon

Africa-PressBenin. Le Japon, à la faveur de la révolution technologique, est devenu une référence mondiale dans le secteur de la robotique, se hissant au premier rang des pays producteurs et exportateurs de robots. Cette prouesse a permis au pays de faire face à de nombreux défis liés à la dénatalité et de réaffirmer sa position de leader dans l’économie mondiale.

Le pays du Soleil levant est l’un des Etats qui sont confrontés à de nombreux défis. Pour y faire face il exploite d’innovantes pistes de solutions. En effet, pour remédier certaines questions et conserver la place qui est la sienne dans le concert des nations, l’intelligence artificielle s’est imposée au Japon comme une alternative salvatrice. Le pays est connu pour son faible taux de natalité induisant une pénurie de main d’œuvre et le vieillissement de sa population depuis quelques années.

Le développement de la robotique de service et des robots humanoïdes, dans cette dynamique, sont vus comme un atout important pour faire face aux défis que posent l’évolution démographique japonaise et d’autres aspects de son développement socioéconomique.

Pour le peuple japonais dans son ensemble, l’utilisation des robots représentent bien plus qu’une aubaine économique puisque permettant d’éviter la pénurie de main d’œuvre (dans un pays où l’immigration de masse est insignifiante) mais aussi d’aider psychologiquement les personnes âgées.

Fort de ce constat, le Japon est devenu une référence mondiale dans le secteur de la robotique. Son avancée tant dans la production que dans la recherche et de l’innovation, est liée, en partie, à l’acceptation socioculturelle des robots dans la société nippone. C’est pourquoi, déjà leader en robotique industrielle, l’accent est mis sur les robots de services, l’un des piliers de la stratégie de croissance du Japon et se présente comme une composante essentielle de la 4e Révolution industrielle et du développement de la Société 5.0.

Compagnons et protecteurs du Japonais

Au pays du Soleil levant, contrairement à l’Occident, la résistance et la crainte face aux robots est faible. Les personnes y semblent plus disposées à interagir ou être assistées par eux. Les Japonais ont toujours eu une vision très positive des robots comme compagnons et protecteurs des humains, donc très loin de la menace qu’ils représentent souvent dans la culture populaire occidentale.

Aujourd’hui, ils occupent une place de plus en plus importante dans l’économie et le paysage local, accueillant et servant les clients dans les magasins et dans les banques, et construisant des biens technologiquement avancés sur les chaînes de production des manufactures nationales. Il existe pratiquement autant de type de robot qu’il y a de finalités à leur utilisation.

En conséquence, il en existe pour aider à la mobilité et au soutien psychologique des personnes du troisième âge, des robots dans les services d’accueil, les commerces, la surveillance, l’agriculture et les services de restauration.

Convaincu de l’importance du secteur, le gouvernement japonais subventionne actuellement le développement de 20 types de robots capables d’assister à différents stades de l’agriculture, du semis à la récolte, sur différentes cultures. En partenariat avec l’Université d’Hokkaido, le motoriste Yanmar a développé un tracteur robot qui est déjà testé sur le terrain.

Dans le domaine de la santé, le robot a été d’un grand apport. Dans un contexte de pandémie du coronavirus, un système de test automatisé de réaction en chaîne par polymérase (PCR) a été développé par Medicaroid Corporation, une société basée à Kobe qui produit des robots à usage médical. Le système automatise toutes les procédures requises pour les tests PCR, telles que l’inactivation des échantillons, l’extraction de leur acide nucléique et leur soumission à une inspection PCR.

La technologie de robot industriel développée par Kawasaki heavy industries permet aux robots d’accomplir ces mouvements. Plus qu’une culture, le robot est ainsi bien ancré dans l’univers du peuple japonais et de sa société. Ce qui permet au pays de « résister » et de surmonter les challenges susceptibles de plomber son développement socioéconomique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here