la 9e édition du FILEP se penche sur la résilience des médias face aux crises et mutations qui assaillent le métier du journalisme

Burkina : la 9e édition du FILEP se penche sur la résilience des médias face aux crises et mutations qui assaillent le métier du journalisme
Burkina : la 9e édition du FILEP se penche sur la résilience des médias face aux crises et mutations qui assaillent le métier du journalisme

Africa-PressBurkina Faso. La 9e édition du Festival international de la liberté d’expression et de la presse (FILEP) se tiendra du 10 au 13 novembre 2021 à Ouagadougou. Pour donner plus de précisions sur le festival, une conférence de presse a été donnée le mercredi 7 octobre 2021, par les organisateurs.

« Au carrefour des crises sanitaires, sécuritaires, politiques et des mutations technologiques, construisons des médias résilients au service des citoyens africains », c’est ce thème de la 9e édition du FILEP. L’objectif visé à travers ce thème, selon le président du comité d’organisation, Siriki Dramé, est de poser le débat et appeler à la réflexion et à l’introspection sur la résilience des médias face à diverses crises et mutations qui assaillent le métier du journalisme.

Selon lui toujours, pour cette édition, la conférence inaugurale sera animée par Abdou Latif Coulibaly, un des pionniers du FILEP et elle portera sur : « Face aux crises multidimensionnelles et les mutations technologiques, quels médias pour l’Afrique ? ».

Au menu de la 9e édition du FILEP, plusieurs activités sont prévues dont des projections de films, des panels, des visites touristiques, des activités sportives et une soirée gala pour la cérémonie de clôture qui marquera la fin du FILEP 2021.

Il est à noter également que pour cette 9e édition, il y aura quatre catégories concernant le prix Norbert Zongo qui sont la catégorie télé, la catégorie radio, la presse écrite et la presse en ligne. Chacun des prix comprendra trois récompenses, à savoir l’or, l’argent et le bronze.

Le grand gagnant de la compétition sera récompensé par la médaille d’or plus une somme d’un million de francs CFA. Le jury international du prix sera composé de neuf membres dont deux Burkinabè.

Pour cette édition du FILEP, le jury a enregistré 87 candidatures venues de toutes les contrées de l’Afrique, un nombre de candidatures record dû au fait que le prix touche désormais tout le continent, ont expliqué les organisateurs.

« Aussi l’une des innovations majeure à cette édition sera la tenue d’une rue marchande ayant pour but d’apporter une touche populaire à cet événement », a conclu le président du comité d’organisation.

Selon Boukari Ouoba, le responsable de la commission communication du FILEP, « Aux éditions passées, la presse nationale s’est limitée aux cérémonies d’ouvertures et de clôtures. Alors que le FILEP c’est bien au-delà des cérémonies. La cérémonie, c’est l’habillage. Le contenu lui-même, c’est le colloque. On aura trois jours de colloque avec des panels en simultané sur des thèmes très intéressants », a-t-il annoncé.

M. Ouoba souhaite donc que tous les medias du Burkina les accompagnent pour cette édition et qu’ils ne se limitent surtout pas à la couverture médiatique des cérémonies d’ouverture et de clôture.

Selon les organisateurs, au stade actuel, l’organisation est ficelée à 80%. Et les délégations étrangères seront au grand complet en ce sens que toutes les parties de l’Afrique seront représentées pour répondre à l’esprit africain du festival.

Un concours pour récompenser les meilleurs œuvres en photo, caricature et dessin de presse sera également organisé au FILEP 2021. Patricia Coulibaly (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here