Tourisme : L’Afrique trace les sillons d’une meilleure collaboration endogène après les effets de la COVID

Tourisme : L’Afrique trace les sillons d’une meilleure collaboration endogène après les effets de la COVID
Tourisme : L’Afrique trace les sillons d’une meilleure collaboration endogène après les effets de la COVID

Africa-Press – Burkina Faso. Le gotha du tourisme du continent africain est en conclave à Arusha (Tanzanie), du 5 au 7 octobre, à la Gran Melia Palace, à la faveur de la 65e réunion de la Commission régionale pour l’Afrique de l’Organisation mondiale du tourisme (CAF/OMT) pour tracer les sillons de ce secteur d’activité après les effets de la COVID 19.

En sa qualité de président de cette instance continentale ministérielle, doublée de celle de président en exercice du Conseil exécutif de l’agence onusienne, le ministre ivoirien du Tourisme, Siandou Fofana a lancé un appel à asseoir les fondations d’une vision partagée et solidaire du secteur touristique.

Il a galvanisé les dirigeants à poursuivre la marche avec plus de dynamisme et armé des leçons apprises à l’effet de relancer les défis auxquels nous sommes confrontés souhaitant que l ’Afrique doit pouvoir répondre présente au rendez-vous du donner et du recevoir.

«Cette 65ème réunion de la CAF, ainsi que le forum sur l’investissement et toutes les activités qui lui sont associées nous permettront sans aucun doute, de reprendre la course et de poursuivre notre cheminement pour une Afrique unie, résiliente et renforcée. Nous devons veiller à la poursuite de nos actions, leur pérennisation cela passe notamment par la mutualisant nos efforts et nos contributions », a appelé le ministre.

A l’en croire, cette volonté devrait pouvoir aider à renforcer la résilience mais surtout à faire preuve de créativité à l’effet d’élaborer des solutions propres au secteur, aux réalités et surtout en accord avec la vision commune.

Le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a dans son rapport, fondé sur les clés pour réinventer, repenser le tourisme, présenté les tendances qui devraient guider les principales initiatives.

La journée inaugurale du mercredi 5 octobre s’est achevée par un symposium sur l’innovation et le marketing numérique, avant que la journée du jeudi ne fasse place au Forum autour du thème « renforcer la résilience du tourisme en Afrique pour un développement socioéconomique inclusif ».

Celui-ci devrait, dans le droit fil de la mise sur pied d’une « marque-Afrique », tabler sur les cadres incitatifs et concertés pour l’investissement dans le tourisme qui passe par une intégration régionale. Par ailleurs, il sera question de partager les expériences des Etats et des membres affiliés sur l’accès aux financements du tourisme écologique et responsable dans le but de renforcer la résilience.

En appendice des travaux, le cas de la Tanzanie sera disséqué par les experts, à la lumière de ce qui se fait en zone continentale et sur l’île de Zanzibar.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Burkina Faso, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here