Burkina Faso: reçu par Roch Kaboré, Jean Yves Le Drian évoque l’assassinat du journaliste Norbert Zongo

Africa-PressBurkina Faso. Le président du Burkina Faso Roch Kaboré a reçu vendredi, Jean Yves Le Drian, ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères. A cette occasion, le chef de la diplomatie française est revenu sur l’affaire de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo.
Après avoir assisté à l’investiture du président ghanéen Nana Akufo-Addo, le chef de la diplomatie française, Jean Yves Le Drian, s’est rendu à Ouagadougou, la capitale burkinabé, où, il s’est entretenu vendredi, avec le président Roch Kaboré. En tête-à-tête avec la première autorité burkinabé, Jean Yves Le Drian est revenu sur l’extradition de François Compaoré, poursuivi dans l’affaire de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo.
Sur ce dossier, le chef de la diplomatie française a clairement indiqué que la procédure suit son cours et c’est au conseil d’état français de décider en dernier ressort. Pour autant, il n’a souhaité d’en dire plus.
Journaliste d’investigation reconnu et directeur de l’hebdomadaire « L’Indépendant », Norbert Zongo a été assassiné le 13 décembre 1998, alors qu’il enquêtait sur le meurtre du chauffeur de François Compaoré. Sa mort avait provoqué une profonde crise politique au « pays des hommes intègres ». Le journaliste, âgé de 49 ans, a été tué avec trois de ses compagnons. Les quatre dépouilles ont été retrouvées calcinées dans sa voiture incendiée à Sapouy, à une centaine de kilomètres au sud de Ouagadougou.
Le frère cadet du président burkinabè déchu Blaise Compaoré avait été interpellé à l’aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle en octobre 2017 sur la base d’un mandat d’arrêt émis par les autorités de Ouagadougou. A ce jour, aucune condamnation n’a été prononcée, malgré le scandale que l’affaire avait provoqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here