Education au Burkina : Le Catholic relief services fait don de 2 950 tonnes de vivres aux cantines scolaires

Education au Burkina : Le Catholic relief services fait don de 2 950 tonnes de vivres aux cantines scolaires
Education au Burkina : Le Catholic relief services fait don de 2 950 tonnes de vivres aux cantines scolaires

Africa-Press – Burkina Faso. Le Catholic relief services (CRS) a procédé à la remise officielle de vivres au ministère de l’Education nationale, destinés aux cantines scolaires bénéficiaires du projet Beoog Biiga 3. La remise est intervenue ce jeudi 13 janvier 2022 à Ouagadougou en présence du ministre de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro et de l’ambassadrice des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso, Sandra Clark.

Ce sont 2 950 tonnes de vivres composés de boulgour, de lentilles, d’huile végétale et de farine de maïs représentant la dotation de l’année scolaire 2021-2022 du projet Beeog Biiga 3 qui ont été remis au ministre de l’ éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro. Ces vivres, mobilisés par le Catholic relief services (CRS) grâce au soutien financier du ministère américain de l’Agriculture (USDA) à hauteur de 1,4 milliards de FCFA, sont destinés aux cantines scolaires de 911 écoles primaires et préscolaires des provinces du Bam, du Namentenga et du Sanmatenga.

Ils permettront de nourrir 209 925 élèves pendant trois mois. Ils s’ajoutent aux vivres non consommés de l’année scolaire écoulée, ce qui fait au total 3 200 tonnes de vivres. « Ces contributions de CRS et de son partenaire financier USDA viennent renforcer les efforts du gouvernement burkinabè dans le domaine de l’alimentation scolaire.

La région du Centre-nord qui est bénéficiaire du projet Beoog Biiga 3 fait face à de nombreux défis dont la situation sécuritaire préoccupante qui entraîne des déplacements des populations et des risques d’insécurité alimentaire due aux contreperformances de la campagne agropastorale précédente », a laissé entendre le ministre de l’éducation nationale.

Tout en reconnaissant que le gouvernement burkinabè ne peut faire face seul à cette situation qui peut occasionner la déscolarisation des élèves, il a remercié le CRS et l’USDA pour les efforts consentis qui viennent en appui à ceux du gouvernement. Il a en effet indiqué que, malgré les défis actuels liés au contexte sanitaire et sécuritaire difficile, le gouvernement burkinabè a mis à la disposition des communes environ 18 milliards de FCFA pour l’acquisition de vivres au profit des cantines scolaires.

« L’alimentation scolaire est une contribution énorme au développement de l’éducation au Burkina Faso, car elle favorise l’amélioration des taux d’inscription et de réussite, le maintien des enfants à l’école, l’égalité des chances d’accès et la réduction de la faim en milieu scolaire. Elle constitue donc une préoccupation des plus hautes autorités de notre pays », a déclaré Pr Ouaro, assurant que les vivres fournis par le CRS seront acheminés dans les délais impartis par le MENAPLN vers les écoles bénéficiaires.

L’ambassadrice des États-Unis d’Amérique, Sandra Clark, qui a remis officiellement les vivres au ministre de l’éducation nationale, s’est dit ravie que ce don contribue à la nutrition des élèves. Elle a indiqué qu’une 4e phase du projet Beoog Biiga est prévue, afin d’aider le Burkina Faso à améliorer la nutrition des enfants et, par ricochet, les maintenir à l’école. Ce sont ainsi 25 millions de dollars, soit environ un peu plus de 14 milliards de FCFA, qui seront mobilisés par les Etats-Unis d’Amérique pour permettre de prolonger le projet jusqu’en 2025.

Les communes reconnaissantes aux donateurs

Abdoulaye Pafadnam, président du bureau régional de l’Association des municipalités du Burkina Faso du Centre-nord, a exprimé sa reconnaissance au CRS et à l’USDA. Il a rappelé que depuis bien longtemps, la cantine scolaire a toujours contribué à maintenir les élèves à l’école. « A partir de mars, avril et mai, il n’y a plus rien dans les familles. L’enfant qui n’a rien à manger ne peut pas suivre les cours comme il se doit. Cette dotation de vivres va donc vraiment jouer un rôle important dans l’accès à l’école. C’est un geste à saluer surtout en ces temps de crise. Nous félicitons le ministère de l’Education nationale pour son partenariat avec l’USDA qui a abouti à ce don de vivres », a-t-il laissé entendre.

En rappel, c’est depuis 2011, que le Catholic relief services (CRS) bénéficie d’un financement du gouvernement américain à travers son ministère de l’Agriculture pour la mise en œuvre du projet Beoog Biiga qui est actuellement à la dernière année de sa troisième phase. Ainsi, de 2018 à 2022, ce sont environ 12,5 milliards de FCFA qui ont été mobilisés par le gouvernement américain pour financer le projet Beoog Biiga contre une contrepartie de deux milliards de FCFA mobilisés par le gouvernement burkinabè pour accompagner sa mise en œuvre.

A en croire la représentante résidente du CRS au Burkina Faso, Philippa Sackett, au cours des années scolaires 2019-2020 et 2020-2021, ce sont environ 5 900 tonnes de vivres qui ont été mis à la disposition du ministère de l’Education nationale par le CRS grâce au soutien du gouvernement américain à travers l’USDA. Ces vivres ont été distribués dans les écoles bénéficiaires du projet dans les provinces du Bam, du Namentenga et du Sanmatenga. Justine Bonkoungou

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Burkina Faso, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here