Burkina : Apparition de la grippe aviaire

Burkina : Apparition de la grippe aviaire
Burkina : Apparition de la grippe aviaire

Africa-Press – Burkina Faso. L’hebdomadaire conseil des ministres s’est tenu ce jeudi 13 janvier 2022 sous la présidence du chef de l’Etat Roch Kaboré. En plus de la présumée tentative de coup d’Etat, l’apparition de la grippe aviaire et les résultats d’une étude sur la stratégie de la communication gouvernementale ont été évoqués à la sortie du conseil.

L’une des principales informations au sortir du conseil des ministres de ce jeudi 13 janvier 2022, c’est la tentative du coup d’Etat au Burkina Faso. Selon le ministre en charge des Armées, général Aimé Barthélemy Simporé, quinze personnes ont été interpellées et trois relaxées.

Au cours de cette rencontre gouvernementale, le ministère en charge des ressources animales a présenté un rapport relatif à la situation de la grippe aviaire au Burkina Faso. « Nous avons pu observer, à travers nos services techniques vétérinaires, des fortes mortalités de volailles dans les élevages de certaines localités du pays », a annoncé le ministre Moussa Kaboré.

Après des prélèvements et des analyses effectués au Burkina et au laboratoire de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les résultats ont confirmé les suspicions, a indiqué Moussa Kaboré. Un plan de riposte a été élaboré et présenté au cours du conseil des ministres pour limiter la propagation de cette grippe, a-t-il ajouté.

A ce jour, il n’y a pas de médicament pour soigner cette maladie qui touche principalement les oiseaux sauvages et la volaille. « Nous invitons donc les éleveurs à la précaution, à la prudence et à appliquer un certain nombre de mesures de sécurité pour éviter la contamination de leur élevage », a-t-il insisté.

Une conférence de presse sera animée ce vendredi 14 janvier 2022 par les ministères en charge de la santé publique et ressources animales pour d’amples informations concernant cette question.

Vers une meilleure communication gouvernementale

Au cours de ce conseil des ministres, les résultats d’une étude mandatée par le ministère en charge de la communication ont été présentés et examinés. Il s’agit de la stratégie de la communication gouvernementale.

Pour cette année, il y a cinq recommandations fondamentales, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Alkassoum Maïga. Il s’agit : de la mise en place d’un même type d’organisation au niveau des directions de la communication et de la presse ministérielle (DCPM) ; de la mise en place d’une cellule et d’un dispositif de communication en temps de crise ; d’adopter une charte graphique nationale ; d’un branding pour l’image du Burkina Faso au niveau national et surtout international ; et d’un plan de formation de l’ensemble des acteurs. Cryspin Laoundiki

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here