Monde : au 12 juillet 2022, le prix du cobalt a chuté à 59 985,00 USD la tonne

4
Monde : au 12 juillet 2022, le prix du cobalt a chuté à 59 985,00 USD la tonne
Monde : au 12 juillet 2022, le prix du cobalt a chuté à 59 985,00 USD la tonne

Africa-Press – Burundi. La tendance baissière se poursuit pour les cours du cobalt sur le marché international depuis le mois de mai 2022.Sur la bourse de London Métal Exchange, la tonne du cobalt se chiffre à ce jour à 59 985,00 dollars américains.

D’après les spécialistes du secteur, cette tendance baissière est une conséquence indirecte des confinements en Chine.

Poussés par la volonté des acteurs impliqués dans la lutte contre le changement climatique, en début d’année, les cours de cobalt se sont chiffrés autour de 87 000 dollars américains sur le marché international.

Depuis qu’ils s’étaient propulsés autour d’un score historique en mai 2022, leur plus haut niveau en quatre (4) ans, les cours de cobalt n’ont eu de cesse de reculer, pénalisés par les offres plus basses en provenance d’Asie.

Par ailleurs, malgré cette tendance baissière des cours de cobalt qui se poursuit sur le marché international, les experts de la Commission nationale des Mercuriales du ministère du Commerce extérieur renseignent que le Cobalt devrait plutôt observer une tendance stable pour la période allant du 11 au 16 juillet de l’année en cours.

Selon la note hebdomadaire du ministère du Commerce extérieur, le cobalt devrait se vendre à 87 781,05 USD. Une projection qui ne corrobore pas avec la réalité du marché car depuis plusieurs semaines le cobalt ne cesse de reculer sur le marché international.

Il faudrait noter que les mêmes experts de la Commission nationale des Mercuriales projettent une tendance générale baissière pour les produits miniers exportés de la République Démocratique du Congo RDC au cours de cette semaine.

Mitterrand MASAMUNA

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Burundi, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here