Burundi : Sommet des chefs d’Etat de l’EAC au Kenya pour sécuriser l’Est de la RDC

0
Burundi : Sommet des chefs d’Etat de l’EAC au Kenya pour sécuriser l’Est de la RDC
Burundi : Sommet des chefs d’Etat de l’EAC au Kenya pour sécuriser l’Est de la RDC

Africa-Press – Burundi. Sommet des chefs d’Etat de l’EAC : Vers un déploiement de l’armée EAC, sans le Rwanda, pour sécuriser l’Est de la RDC

Géopolitiquement, dans un contexte de guerre contre l’hégémonie économique mondiale chinoise, dans la région des Grands Lacs Africains, le Rwanda joue la carte des USA, dont de l’AFRICOM et de l’OTAN, voulant balkaniser la RDC Congo et la Tanzanie, en changeant le régime politique au Burundi. Rappelons que cette coalition AFRICOM – OTAN était à la base de l’assassinat du leader et héros panafricain Feu Mouammar Kadhafi en 2011, donnant un coup d’arrêt à la mise en place de l’armée africaine – African Standby Force (ASF) – que ce dernier finançait depuis 2002.

Ce lundi, S.E. Ndayishimiye Evariste ( Général Major ), Président du Burundi, participe au 3ème sommet des chefs d’état de l’East African Community (EAC) sur la sécurité à l’Est de la RDC Congo, présidé par S.E. Kenyatta Uhuru ,président du Kenya, fils de l’illustre Feu Kenyatta Jomo , une des héros des résistances pour les indépendances africaines.

Prenant part à ce haut sommet, aux côtés des présidents du Burundi et du Kenya : S.E. Tshisekedi Félix, Président de la RDC Congo ; S.E. Museveni Yoweri , Président de l’Ouganda ; S.E. Kiir Salva, Président du Sud Soudan; et S.E. Kagame Paul, Président du Rwanda. S.E. Samia Suluhu Hassan, Présidente de Tanzanie, absente, est représentée par Amb. John Stephen Simbachawene, Ambassadeur de Tanzanie au Kenya.

La RDC accuse le Rwanda de semer le trouble sur son territoire avec une milice – le M23. Une accusation confirmée par les populations de l’Est de la RDC.

L’EAC voudrait déployer son armée à l’Est de la RDC pour sécuriser cette région. La RDC est favorable à cette proposition, tout en excluant le déploiement de l’armée rwandaise sur son territoire.

Pour S.E. Ndayishimiye Evariste ( Burundi ), c’est première (1ère) rencontre officielle avec S.E. Kagame Paul (Rwanda) depuis son accession à la tête du Burundi en 2020. Le chef d’Etat burundais avait posé comme condition d’une telle rencontre : – la restitution des militaires ayant occasionné le mercredi 13 mai 2015 une tentative de coup d’état militaire raté au Burundi, organisé par les USA, le Vatican, la France et la Belgique–. Le Rwanda héberge toujours les militaires putschistes burundais de 2015.

Le Rwanda demeure depuis 1994 à nos jours un facteur de très grande insécurité dans la région des grands lacs africains.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Burundi, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here