Le Président Évariste Ndayishimiye demande à la population Burundaise de ne pas se décourager face aux épreuves opportunes car Dieu est avec eux

2
Le Président Évariste Ndayishimiye demande à la population Burundaise de ne pas se décourager face aux épreuves opportunes car Dieu est avec eux
Le Président Évariste Ndayishimiye demande à la population Burundaise de ne pas se décourager face aux épreuves opportunes car Dieu est avec eux

Africa-Press – Burundi. Au deuxième jour de la prière d’action de grâce à Nyabihanga en province Mwaro, le Chef de l’État Burundais demande à la population Burundaise de ne pas se lamenter ni se décourager face aux épreuves opportunes que le pays traverse car, Dieu est avec eux.

Le Président Évariste Ndayishimiye a comparé les épreuves de Moïse, l’envoyé de Dieu aux siennes, et le comportement des enfants d’Israël à celui des burundais, et a réalisé beaucoup des ressemblances tel que c’est écrit dans l’ancien testament.

“Quand il ne pleuvait pas suffisamment au Burundi, certaines personnes me demandaient de faire tomber la pluie et aujourd’hui, d’autres me demandent d’amener le carburant” a fait savoir le Président Burundais, comparant les Burundais avec le peuple d’Israël qui demandaient à Moïse de les protéger contre les oppresseurs, de les faire surmonter toutes les épreuves qu’ils ont connues le long de leur voyage vers la terre promise.

S’appuyant sur le thème de cette prière d’action de grâce: “Tu te souviendras de l’Éternel, ton Dieu car c’est lui qui te donne de la force pour acquérir ces richesses, afin de confirmer, son alliance qu’il a jurée à tes pères.” tiré dans Deutéronome 8:18, le Président de la République du Burundi Son Excellence Évariste Ndayishimiye a montré les épreuves que Moïse a fait face jusqu’à perdre espoir.

Le livre de l’exode nous montre combien Moïse a été fatigué par le peuple d’Israël, à chaque fois qu’il priait pour son peuple, sa prière était exaucée, mais quand l’autre problème surgissait, le peuple d’Israël se lamentait encore une fois, oubliant les bienfaits de Dieu et c’est ce qui s’est passé au Burundi depuis l’avènement de l’indépendance qui a coûté la vie du Prince Louis Rwagasore par ceux-là même qui devraient le protéger, a dit le Numéro Un Burundais.

Pasteur Dieudonné Nahimana a quant à lui montré les méfaits de la malédiction causés par la désobéissance et a demandé aux leaders burundais de bien choisir entre la bénédiction et la malédiction.

Le Curé de la paroisse Bugendana a d’abord souhaité bonne anniversaire de quatre ans au pouvoir au Chef de l’État Burundais, et a ensuite montré au public la Nouvelle Étique mondiale et comment faut il y faire face.

Enfin pour terminer, le Président Ndayishimiye a demandé au public d’observer une minute de silence pour tous ceux qui ont perdu leur vies à cause de désobéissance humaine, et a encouragé le peuple Burundais de rester serein car Dieu est avec eux et que la vision du Burundi émergent en 2040 et développé en 2060 est prometteuse.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Burundi, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here