Coupe du monde Qatar 2022: 6 milliards de dollars de retombées économiques du tournoi

5
Coupe du monde Qatar 2022: 6 milliards de dollars de retombées économiques du tournoi
Coupe du monde Qatar 2022: 6 milliards de dollars de retombées économiques du tournoi

Africa-Press – Burundi. Le patron du Comité Suprême en charge de l’organisation de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, Nasser Al-Khater, a déclaré que les revenus de la Coupe du Monde atteindraient environ six milliards de dollars, selon les estimations de la Fédération internationale de football association (FIFA).

Le Qatar accueillera entre le 20 novembre et le 18 décembre 2022 la première Coupe du monde de football organisée dans le monde arabe et au Moyen-Orient.

Al-Khater a déclaré jeudi à l’agence de presse officielle du Qatar, via Twitter, que “le changement de la date d’ouverture de la Coupe du monde 2022 a été faite par consensus entre toutes les parties concernées, et approuvée par le Conseil de la FIFA.”

La FIFA avait accepté d’avancer d’un jour le début des compétitions de la Coupe du monde, qui commencera le 20 novembre au lieu du 21.

En ce qui concerne les premières phases de la billetterie pour la Coupe du monde, le responsable qatari a déclaré qu’ “il y a eu une forte participation, ce qui a surpris les responsables de la FIFA”.

“Les billets pour les matchs entre le Mexique et l’Argentine et l’Arabie saoudite et l’Argentine étaient les plus vendus”, a signalé Al-Khater avant de préciser que “tous les billets étaient épuisés”.

Il a expliqué que “3,2 millions de billets, c’est le nombre total de billets pour le tournoi, dont un tiers sera attribué aux sponsors et aux diffuseurs”.

En ce qui concerne l’entrée des supporters en provenance des États du Golfe au Qatar pendant la Coupe du monde, Al-Khater a déclaré qu’ “ils peuvent des aller/retour au Qatar le même jour à bord des vols quotidiens, cependant, ils doivent obtenir la carte électronique (Haya) pour accéder aux stades”.

Nasser Al-Khater a également précisé que “le transfert des fans saoudiens par bus depuis la frontière terrestre entre les deux pays, voire depuis l’intérieur de l’Arabie saoudite était à l’étude au sein du Comité suprême en charge de l’organisation de la Coupe du monde au Qatar”.

Le Qatar avait développé de nombreuses infrastructures afin d’accueillir ce Mondial. Outre les stades construits pour le Mondial, le pays avait multiplié les travaux sur ses équipements sportifs.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Burundi, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here