Après quelques mois d’accalmie : Enième pénurie du carburant

8
Après quelques mois d’accalmie : Enième pénurie du carburant
Après quelques mois d’accalmie : Enième pénurie du carburant

Africa-Press – Burundi. La pénurie du carburant refait surface à Bujumbura la capitale économique depuis quelques jours. Lassés de passer des jours à faire la queue devant les stations-services, les conducteurs en mairie de Bujumbura révèlent que les policiers empirent la situation en créant du désordre sur les stations-service. Dans son communiqué de presse, le ministère de l’Energie a promis une disponibilité du carburant sous peu.

10h sur le boulevard Mwezi Gisabo. Une longue file d’attente des véhicules venus chercher du carburant se fait remarquer depuis l’entrée du campus Kamenge jusqu’au station-service Interpetrol de Kigobe. Une autre longue file de véhicules s’observe aussi devant la station-service Lybajas Oil du même quartier.

Même situation sur la station Mogas située sur le blvd de l’Uprona. Des policiers essaient, tant bien que mal, à ranger les véhicules garés de part et d’autre de la rue. Des efforts jugés insignifiants par les conducteurs.

Célestin, un des conducteurs, a témoigné que ce sont ces policiers qui sèment le désordre sur les stations-service. « Ils font passer des véhicules devant les autres à cause des pots-de-vin qu’on leur donne ». Il a précisé que ce pot-de-vin varie d’une personne à une autre.

Richard, conducteur de taxi, a déploré d’énormes manque à gagner qui ne cessent de s’encaisser.

« Ma voiture est à sec depuis jeudi passée, et je viens de passer une nuit devant cette station ». Et de s’interroger comment il va nourrir sa famille, surtout en cette période des fêtes de fin d’année.

Désemparés, ces conducteurs ont demandé au président de la République d’en finir avec cette pénurie. « Un seul importateur ne suffit pas pour toutes les voitures que comptent le pays. Il faut qu’il y ait beaucoup d’importateurs de carburant », a ajouté Richard.

Dans son communiqué de presse sorti ce 20 décembre, le ministère de l’Energie et des Mines a expliqué cette pénurie par des problèmes logistiques. « Ce produit sera disponible sous peu au même titre que le gasoil » a-t-il promis.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Burundi, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here