Des baleines grises du Pacifique rétrécissent à mesure que le climat se réchauffe

3
Des baleines grises du Pacifique rétrécissent à mesure que le climat se réchauffe
Des baleines grises du Pacifique rétrécissent à mesure que le climat se réchauffe

Africa-Press – Burundi. Cette diminution de taille pourrait avoir de grandes répercussions sur la capacité de ces baleines à se reproduire et à survivre, et pourrait également toucher leur système d’alimentation, préviennent les scientifiques.

Les baleines, des “sentinelles de l’écosystème”

Dans cette étude publiée dans la revue Global Change Biology, des chercheurs se sont concentrés sur un petit groupe d’environ 200 baleines grises du nord-est de l’océan Pacifique.

Considérés comme des “sentinelles de l’écosystème”, ces cétacés restent proches des côtes et se nourrissent dans des eaux moins profondes et plus chaudes que d’autres populations de baleines grises.

Des études précédentes ont montré que ce groupe de baleines, plus petites et plus fines, est en moins bonne forme que les autres. “A présent, nous savons que leur corps a rétréci au cours des 20 à 40 dernières années, ce qui est peut-être un signe précurseur indiquant que la population risque de décliner”, explique à l’AFP Kevin Bierlich, co-auteur de l’étude.

Les chercheurs ont analysé des images de drones prises entre 2016 et 2022 de 130 baleines dont l’âge était estimé ou connu, et ont constaté une diminution moyenne de 13% de la taille adulte des baleines, entre les individus nés en 2000 et ceux nés en 2020, soit une réduction d’1,65 m sur des individus d’environ 13 mètres.

Le rétrécissement est encore plus prononcé chez les baleines femelles

Le rétrécissement est encore plus prononcé chez les femelles, qui étaient historiquement plus grandes que les mâles et font à présent la même taille. Or, “la taille est essentielle pour les animaux”, pointe Enrico Pirotta, chercheur et auteur principal de l’étude.

“Elle affecte leur comportement, leur physiologie, leur cycle de vie et a des effets en cascade sur les animaux et la population dont ils font partie”, explique-t-il. La reproduction est particulièrement affectée, avec des chances de survie qui pourraient être plus faibles pour des jeunes plus petits.

Point important, l’étude a établi un lien de corrélation entre cette baisse de taille et la perturbation du cycle des océans provoquée par le changement climatique, et notamment les courants qui permettent la croissance du plancton, nourriture des baleines.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Burundi, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here