Des cas de viols se multiplient

3
Des cas de viols se multiplient
Des cas de viols se multiplient

Africa-Press – Burundi. Un autre cas de viol a été enregistré ce 20 novembre à Bukinanyana, dans la province de Cibitoke, selon la Fédération nationale des associations engagées dans le domaine de l’enfance, Fenadeb. Le présumé auteur a été jugé ce 28 novembre en procès de flagrance.

En plus du viol s’ajoute un crime de traite car l’employeur payait 115 mille BIF par an, selon Ferdinand Simbaruhije, porte-parole de la Fenadeb. Car une fille de 12 ans a été violée par son employeur, un enseignant à l’Ecofo de Rusenda à Bukinanyana, dans la province de Cibitoke.

Il indique que l’auteur a été arrêté le 20 novembre et que le procès dit de flagrance s’en est suivi. Le présumé violeur l’avait fait attendre pour être assisté par un avocat.

Ce cas de viol a été révélé par la mauvaise santé de la victime. L’enfant bénéficie aujourd’hui des soins de santé et est hébergée dans un centre d’accueil.

Le verdict est tombé ce mardi soir et le présumé auteur a écopé une peine de 30 ans de prison ferme et une amende de 5 millions de dédommagement.

Ferdinand Simbaruhije fait savoir qu’au niveau de la Fenadeb, 281 cas de violences sexuelles ont été enregistrés dans tout le pays au cours de cette année, de janvier à octobre.

D’après lui, le nombre de victimes s’accroît et il demande qu’il y ait une étude pour déterminer la cause. « C’est une grande préoccupation pour les activistes, il faut une synergie d’efforts dans ce combat », plaide-t-il. Selon lui, il arrive des fois où les coupables soient relaxés sans purger leur peine.

A Buterere, en mairie de Bujumbura, où une fillette de 5 ans a été étranglée après avoir été violée ce 20 novembre, les mères de la localité ne laissent plus à la maison leurs enfants.

Sur la toile, chaque jour un cas est cité. A Kayanza, une petite fille de 3 ans a été violée par un homme de 30 ans le 21 novembre. Ce 22 novembre, une fille de 18 ans a subi un viol par un groupe de jeunes garçons dans la ville de Rumonge.

Cette bande avait déjà fait d’autres victimes. Le même jour, un autre cas de viol sur une enfant de 11 ans a été signalé à Kayanza. Un policier serait le bourreau.

Ce 26 novembre, un corps d’une fille sans vie a été découvert dans la province de Muramvya.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Burundi, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here