Les téléphones portables que vous pouvez démonter et réparer vous-même

6
Les téléphones portables que vous pouvez démonter et réparer vous-même
Les téléphones portables que vous pouvez démonter et réparer vous-même

Africa-Press – Burundi. Urs Lesse est spécialisé dans le domaine des sciences politiques, mais il s’intéresse aussi à des questions plus pratiques.Toutes les quatre semaines, il donne de son temps pour aider les gens à réparer leur téléphone, dans sa ville natale de Aachen, dans l’ouest de l’Allemagne.

Mais il ne peut pas vous aider avec n’importe quelle marque de téléphone – seulement une marque appelée Fairphone.

Depuis huit ans, M. Lesse est un membre actif d’un réseau non rémunéré de partage de compétences entre utilisateurs dévoués de Fairphone. Il organise des réunions communautaires locales et participe aux réparations.

“Je ne répare pas les téléphones si je n’y suis pas obligé, mais j’ai toujours été très motivé pour encourager les gens à essayer de réparer eux-mêmes leurs Fairphones”, explique-t-il.

“Il s’est toujours agi de transmettre des informations et de lever l’inhibition des gens à oser et à ouvrir leurs téléphones”, explique-t-il.

Grâce à leur conception modulaire, les appareils Fairphone permettent à leurs propriétaires de remplacer, réparer et personnaliser facilement des composants tels que l’écran, la batterie, les ports USB et les caméras.

“Le Fairphone 2 pouvait être démonté en moins de deux minutes”, explique M. Lesse. “Il y avait des modèles pour lesquels vous n’aviez même pas besoin d’outils pour retirer l’écran afin de le remplacer vous-même.”

Les clients de Fairphone vont des programmeurs qui ont été attirés par les possibilités logicielles des téléphones, aux consommateurs à la recherche d’un produit plus durable.

La firme a vu le jour en 2013 et suit quatre principes : s’approvisionner en matières premières dans des zones minières non conflictuelles, et fabriquer des produits recyclables, durables et réparables.

Selon les chiffres des Nations unies, un record de 53,6 millions de tonnes de déchets électroniques a été généré dans le monde en 2019 – soit une hausse de 21 % en seulement cinq ans – les téléphones portables en constituant une part importante. Qui plus est, seuls 17% des déchets électroniques ont été recyclés.

Fairphone affirme qu’en rendant les téléphones faciles à réparer, ils peuvent avoir une durée de vie plus longue, générant moins de déchets et ayant ainsi un impact positif sur l’environnement.

“Nous savons qu’en augmentant la durée de vie d’un téléphone d’au moins deux ans, vous obtenez une réduction de 30 % des émissions de CO2”, explique Miquel Ballester, cofondateur de Fairphone.

Jusqu’à présent, l’entreprise néerlandaise a vendu quelque 400 000 appareils – ce qui signifie qu’elle est un tout petit acteur sur le marché des smartphones.

“Fairphone est encore un produit de niche, que l’on ne trouve pas dans beaucoup de magasins, c’est pourquoi le réseau communautaire est important”, explique M. Lesse.

Pourtant, Fairphone a créé des vagues au sein de l’industrie, en particulier en Allemagne, où il a obtenu un soutien important.

L’Allemagne a décerné à Fairphone de nombreuses certifications et récompenses, notamment en 2016 le German Environmental Award, le prix environnemental le plus lucratif d’Europe.

M. Ballester pense que cette reconnaissance du gouvernement, par opposition aux recommandations du marché de l’industrie, est l’une des raisons pour lesquelles Fairphone a gagné un public aussi important en Allemagne par rapport aux autres marchés européens.

Selon l’entreprise, les Allemands sont généralement moins attachés au statut des grandes marques et sont donc plus enclins à essayer les petites marques européennes.

À Hambourg, Ingo Strauch, qui se porte également volontaire pour aider d’autres utilisateurs, explique que de nombreuses personnes mentionnent la confidentialité des données et la facilité d’utilisation du téléphone plutôt que ses avantages environnementaux.

La popularité de l’entreprise en Allemagne pourrait également être due au pouvoir d’achat individuel des Allemands. “L’Allemagne est un pays riche. La volonté de mettre la main à la poche pour un produit apparemment équitable est donc également plus forte”, explique M. Lesse.

Fairphone affirme que sa priorité n’est pas seulement la croissance, elle veut changer la façon dont le secteur fonctionne. “Nous ne voulons pas nécessairement devenir les plus grands du secteur, mais nous voulons devenir les plus influents et faire en sorte que les autres fabricants adoptent certaines de nos initiatives”, déclare M. Ballester.

Selon le professeur Sigrid Kannengiesser, spécialiste des pratiques médiatiques et de la durabilité à l’université de Brême, il existe des preuves d’un changement de préférence dans la société en général.

Elle souligne l’essor des repair cafés en Europe occidentale et en Amérique du Nord, ainsi que la récente annonce de la Commission européenne établissant un droit à la réparation.”Les consommateurs, les hommes politiques mais aussi certains acteurs de l’économie comprennent que nos sociétés et le mode de vie de nombreuses personnes doivent devenir plus durables”, déclare le professeur Kannengiesser.

Les grands acteurs du secteur en ont pris note. L’année dernière, Apple a lancé son initiative de “réparation en libre-service”, permettant aux clients d’accéder aux pièces et aux outils Apple.

“La réparation en libre-service est destinée aux techniciens individuels ayant les connaissances et l’expérience nécessaires pour réparer des appareils électroniques”, indique la firme.

Alors, que vaut le dernier modèle de Fairphone, le Fairphone 4, par rapport aux autres mobiles ?

Chris Hall, du site Web de gadgets Pocket-lint.com, est largement positif : “Le Fairphone 4 est un appareil de milieu de gamme solide, mais son unique argument de vente est la durabilité, plutôt que des performances exceptionnelles dans un autre domaine.

“Il est impressionnant qu’il offre une certaine résistance à l’eau, mais il n’est pas protégé dans la même mesure que les téléphones haut de gamme. C’est un inconvénient mineur si l’on considère qu’il s’agit d’un appareil de milieu de gamme.

“En tant que tel, bien qu’il offre des performances raisonnables, il ne sera jamais une centrale électrique et quand il s’agit de performances pures.”

Fairphone n’est pas le seul fabricant de téléphones à se concentrer sur la durabilité. L’entreprise familiale et allemande Shiftphones, fondée en 2014, a également développé un smartphone modulaire durable.

Ses ventes ont doublé chaque année au cours des six dernières années, mais elle aussi est un petit acteur, ayant vendu 70 000 appareils.

Samuel Waldeck, fondateur et directeur général de Shiftphones, estime qu’une collaboration améliorerait la capacité des deux entreprises à influencer leurs concurrents plus importants.

“Je pense que ce serait un signal très important de travailler ensemble, également pour le reste du marché”, dit-il.

“L’ensemble du secteur travaille contre vous… si vous unissez vos forces, vous auriez plus d’unités à vous seul, ce qui changerait beaucoup de choses.”

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Burundi, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here