« Affaire des 46 soldats », un mémorandum de base signé entre Abidjan et Bamako pour un dénouement heureux

10
« Affaire des 46 soldats », un mémorandum de base signé entre Abidjan et Bamako pour un dénouement heureux
« Affaire des 46 soldats », un mémorandum de base signé entre Abidjan et Bamako pour un dénouement heureux

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Enfin un ouf de soulagement pour les familles des 46 soldats détenus au Mali depuis le 10 juillet 2022.

Comme nous le relayions dans un précédent article, une délégation ivoirienne conduite par le Ministre d’Etat, Ministre de la défense, Téné Birahima Ouattara, a rencontré jeudi à Bamako les autorités Maliennes enfin de trouver une issue heureuse à cette affaire politico-Diplomatique.

Nous apprenons ce vendredi 23 décembre 2022, qu’à la suite de la rencontre à huis-clos, le Mali et la Côte d’Ivoire ont signé, un mémorandum qui servira de base à un dénouement heureux pour la libération des 46 soldats ivoiriens détenus à Bamako depuis le 10 juillet 2022.

À l’issue de la rencontre, la présidence du Mali a affirmé sur les réseaux sociaux que cet accord devait « promouvoir la paix » entre les deux pays en vue de « surmonter cet évènement entre deux pays « frères ».

« L’ambiance de travail était fraternelle », commente un membre de la délégation ivoirienne. « Nous avons avancé sur le dossier », confie de son côté une source officielle malienne.

« Nous sommes heureux d’être témoins et cosignataires de l’engagement que les deux parties, la partie malienne et la partie ivoirienne, ont pris ce soir à Bamako », a déclaré Robert Dussey, ministre togolais des Affaires étrangères.

Un constat partagé par Téné Birahima Ouattara, chef de la délégation ivoirienne et ministre d’État chargé de la Défense, qui évoque « une question en voie de résolution ». « Nous pouvons dire que nous venons de faire un voyage fructueux, ici, en terre malienne », a-t-il ajouté.

Notons que, avant que les militaires ivoiriens soient libérés, il y a un autre obstacle à lever car le dossier des militaires ivoiriens détenus depuis plus de cinq mois au Mali a été judiciarisé. L’instruction de la première instance de l’affaire est terminée et le dossier a été transmis au Parquet général le 25 novembre dernier.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here