Huit mois après son élection, Idriss Diallo : « Tous nos engagements pris ont été respectés »

9
Huit mois après son élection, Idriss Diallo : « Tous nos engagements pris ont été respectés »
Huit mois après son élection, Idriss Diallo : « Tous nos engagements pris ont été respectés »

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Le Président de la Fédération Ivoirienne de Football, Monsieur Yacine Idriss Diallo, a accordé un entretien à la CGTN (China Global Télévision Network), une chaîne chinoise d’informations en continu.

Présent à la séance d’entraînement de la sélection nationale locale sur la pelouse annexe du stade d’El Menzah à Tunis, ce dimanche 8 janvier 2023, le patron du football ivoirien a abordé bien évidemment la question du CHAN 2022 en Algérie.

Yacine Idriss Diallo s’est montré confiant quant aux chances de son équipe de monter sur la plus haute marche du podium de la compétition au soir du 4 février (jour de la finale).

Sur son élection à la Fédération Ivoirienne de Football, il s’est montré optimiste quant à la réussite de sa mission.

« Nous avons proposé un projet aux présidents de clubs qui l’ont accepté. Pour l’instant, nous sommes en train de le démontrer. Pour le moment, les choses vont dans la bonne direction. Tous nos engagements pris ont été respectés, en l’occurrence l’augmentation de la subvention aux clubs, la fixation d’un salaire minimum pour tous les joueurs, le début des compétitions dans toutes les catégories, la nomination d’un sélectionneur national, d’un nouveau DTN (Directeur technique national). Nous sommes en phase de reconstruction. En huit mois, beaucoup a été fait mais il reste encore beaucoup à faire », a-t-il argumenté.

Par ailleurs , jeudi dernier lors de la cérémonie de présentation des Vœux de nouvel an aux présidents de clubs, le premier responsable du football ivoirien annoncé que les clubs de l’intérieur du pays vont jouer désormais sur leurs stades.

« En huit mois de gestion de notre bien commun, nous avons posé les bases de la bonne gouvernance. En accord avec les clubs, nous avons mis en place un SMIG pour les joueurs, ce qui n’était pas le cas. A ce jour, nos jeunes qui assurent le spectacle ont un revenu mensuel garanti et pourront désormais s’occuper de leurs familles respectives. Notre prochaine action sera de ramener les clubs dans leur base. Parce que ce n’est pas normal que la Ligue 1, notre élite se joue sur le seul terrain du stade Robert Champroux. Il nous faut des ancrages locaux pour redynamiser notre football », a-t-il souhaité.

Donatien Kautcha, Abidjan

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here