Excédé par les accidents à Dabou, le maire donne un ultimatum aux transporteurs et menace de « suspendre les mauvaises compagnies »

5
Excédé par les accidents à Dabou, le maire donne un ultimatum aux transporteurs et menace de « suspendre les mauvaises compagnies »
Excédé par les accidents à Dabou, le maire donne un ultimatum aux transporteurs et menace de « suspendre les mauvaises compagnies »

Africa-Press – Côte d’Ivoire. « Les cars sont vos gagne-pains. Mais vous avez la responsabilité des usagers. Les passagers ne sont pas des animaux pour les déverser chaque jour dans les ravins. Nous constatons trop d’accidents de la circulation avec son cortège de morts et de blessés graves. Certains conducteurs consomment de l’alcool et des stupéfiants au volant, c’est irresponsable et criminel (…) Je vous donne un mois pour renverser la tendance. Sinon, je serais obligé de suspendre les mauvaises compagnies. Nous allons sévir contre ceux qui tuent nos populations. », a martelé le premier magistrat de la commune de Dabou, Yédé Niagne Claude, très remonté contre l’incivisme des transporteurs de sa localité.

Cette colère, le maire l’a exprimée ce mercredi 22 juin 2022 au cours d’une réunion avec les transporteurs qu’il a convoqués. Pendant laquelle rencontre, les responsables des compagnies de transport de Dabou, ont été mis devant leurs responsabilités.

« Nous avons dénombré plus de 500 victimes des accidents en 6 mois. C’est ahurissant. Nous allons accentuer les contrôles pour traquer les mauvais conducteurs. », a dressé comme statistiques le commissaire Bity, adjoint au commissaire principal. Idem pour le commandant de la Brigade de gendarmerie qui interpelle les conducteurs. En attendant une grande réunion élargie aux conducteurs, chefs de quartiers et consommateurs annoncée pour les jours à venir, le conseiller municipal chargé des transports, a instruit les agents de la police municipale à veiller à l’application stricte des mesures disciplinaires pour dissuader les conducteurs.

À en croire Diomandé Djiba, responsable des syndicats de transport qui dit être au parfum de la situation, « C’est honteux ! Je vais les convoquer et leur tirer les oreilles.», s’est-il désolé.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here