Lutte contre le grand banditisme : Trois réseaux de présumés délinquants démantelés

Lutte contre le grand banditisme : Trois réseaux de présumés délinquants démantelés
Lutte contre le grand banditisme : Trois réseaux de présumés délinquants démantelés

Africa-Press – Burkina Faso. Un communiqué de la police nationale en date du mardi 6 décembre 2022, remercie la population pour sa contribution à l’arrestation des membres de trois réseaux de délinquants qui opéraient dans la ville de Ouagadougou.

« Le premier groupe s’était spécialisé dans les agressions et vols à main armée, et le trafic de stupéfiant. Le deuxième lui, était spécialisé dans les vols et le recel de catalyseurs et la destruction volontaire de biens d’autrui. Pour ce qui est du troisième, il s’adonnait aux faits d’agression et de vol avec effraction dans la ville. »

L’intégralité de la publication ci-après.

Le Commissariat de Police de l’Arrondissement de Nongr-Mâasom, dans le cadre de ses missions de protection des personnes et de leurs biens, a mis fin aux activités de trois (03) groupes de présumés délinquants qui écumaient la ville de Ouagadougou. Ces individus dont l’âge est compris entre 21 et 39 ans s’adonnaient à plusieurs types d’activités illicites dans la capitale.

Le premier groupe s’était spécialisé dans les agressions et vols à main armée, et le trafic de stupéfiants. Les membres de ce groupe sillonnaient la ville et ses environs et s’en prenaient aux propriétaires de vélomoteurs et de téléphones de grande valeur. Les motos retirées étaient d’abord entreposées dans une cour d’habitation louée à cet effet, et ensuite transformées par un des leurs qui est mécanicien de sorte à ce qu’elles ne soient plus reconnues par les propriétaires légitimes.

Le deuxième groupe était spécialisé dans les vols et le recel de catalyseurs et la destruction volontaire de biens d’autrui. La technique consistait à opérer les pots d’échappement des véhicules pour extraire le catalyseur. A cet effet, le groupe s’était attaché les services d’un soudeur qui prenait soin de bien mener l’opération du pot moyennant un montant qui varie entre 1.000 et 3.000 FCFA selon le gabarit du pot d’échappement et du véhicule.

Le troisième groupe, quant à lui, s’adonnait aux faits d’agression et de vol avec effraction dans la ville.

En effet, les membres de ce réseau avaient pour cibles les domiciles, les véhicules automobiles et les personnes qui circulaient tardivement ou tôt le matin. A l’aide d’une arme à feu, ils dépouillaient leurs victimes de tous leurs biens précieux.

Grâce à la collaboration des populations, les investigations ont permis de démanteler ces réseaux qui perturbaient la quiétude des citoyens. Les enquêteurs ont également saisi plusieurs objets dont un pistolet automatique, des vélomoteurs, un véhicule automobile et plus de 2.000 kg de catalyseurs.

La Police Nationale réitère ses remerciements à la population pour sa collaboration qui a permis d’atteindre ces résultats. Par ailleurs, elle l’invite toujours à plus de vigilance et à toujours signaler les activités suspectes aux Forces de Défense et de Sécurité à travers les numéros verts que sont les 17, 16 et 1010.

La Police Nationale, une force publique aux services de citoyens !

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Burkina Faso, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here