Région Ouest Cibitoke/Rugombo : Pénurie d’eau. Crainte des maladies des mains sales

6
Région Ouest Cibitoke/Rugombo : Pénurie d’eau. Crainte des maladies des mains sales
Région Ouest Cibitoke/Rugombo : Pénurie d’eau. Crainte des maladies des mains sales

Africa-Press – Burundi. 7 collines sur 17 que compte la commune sont concernées par la pénurie d’eau. Les services d’hygiène alertent sur d’éventuels cas de maladies des mains sales. L’administration compte organiser des séances de sensibilisation. L’augmentation du débit d’eau et l’exploitation de nouvelles sources d’eau sont envisagées.

L’eau manque à Rugombo. Les collines les plus touchées sont Mparambo I et II, Rukana I et II, Rusiga, Kagazi et Gabiro-Ruvyagira. Les sources d’eau ont tari et l’eau n’est pas disponible dans la plupart des robinets publics et ceux installés à l’intérieur des ménages.

Cette situation est accentuée par la baisse du niveau d’eau à travers tous les points de captage. Les habitants des collines précitées font recours à l’eau sale des rivières Nyakagunda et Nyamagana. « L’usage de cette eau comporte des risques de contamination de diverses maladies des mains sales », prévient un spécialiste de la santé publique. Pour lui, ces endroits sont considérés comme des foyers de la dysenterie bacillaire et du choléra. Il fait savoir que si rien n’est fait, des gens risquent de mourir.

Pour lui, tous les canaux d’irrigation d’eau qui y coulent contiennent des acides issus des engrais et divers produits toxiques se déversent dans ces rivières. « Le risque des maladies mortelles y compris les cancers et d’autres infections pulmonaires n’est pas à écarter. »

Les témoignages recueillis sur place font savoir qu’il n’est pas rare que les habitants de ces collines passent au moins une semaine sans voir une goutte d’eau couler à travers les robinets. D’après un habitant de Mparambo I, la population est dans l’obligation de faire recours à l’eau sale de la rivière Nyakagunda.

De nouvelles sources exploitées

La question de pénurie d’eau généralisée dans cette commune préoccupe l’administration et les services chargés de la production et de la distribution de l’eau. Ces derniers, à travers la Regideso, indiquent avoir entamé des études faisant l’augmentation du débit à travers le renouvellement et l’extension de ses installations accompagnées par la mise en valeur de nouvelles sources.

Le responsable de la Regideso dans la province de Cibitoke conseille aux habitants d’utiliser et gérer en bon père de famille l’eau disponible suite à l’agrandissement de la ville de Cibitoke qui n’est pas proportionnel aux ressources en eau potable.

L’administration demande aux habitants de ces collines marquées par une carence d’eau potable d’observer toutes les règles d’hygiène et d’abandonner l’utilisation de l’eau sale de ces rivières. Comme l’indique un des administratifs de Rugombo, des initiatives comme l’exploitation de nouvelles sources sont en cours pour faire face à cette pénurie d’eau dans cette commune.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Burundi, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here