D’où vient l’or ?

2
D’où vient l’or ?
D’où vient l’or ?

Africa-Press – Burundi. Métal précieux par excellence, toujours doté d’une importante valeur commerciale, l’or a une origine bien particulière. Et c’est celle-ci que nous demande de définir le dénommé Ciretyran sur la page Facebook de Sciences et Avenir à l’occasion de la Question de la semaine. Alors, d’où vient l’or ?
Deux hypothèses débattues

L’or est avant tout un élément chimique, de symbole Au et de numéro atomique 79, “inaltérable et inoxydable”, précise sur son site internet la Société Chimique de France. Son origine est extrêmement discutée. L’or, comme la plupart des éléments chimiques, provient de réactions nucléaires au cœur des étoiles et/ou de réactions lors de leur explosion. Cet élément chimique pourrait surgir, soit de l’explosion d’une supernova, soit de la collision et de la fusion de deux étoiles à neutrons.

Après leur formation, ces éléments ont été incorporés à la protoplanète à l’origine de la Terre il y a 4,5 milliards d’années ou à des astéroïdes et des météorites qui ont percuté cette dernière lors du grand bombardement tardif, autour de 3,8 milliards d’années. C’est à partir de là que les avis divergent.

Pour les uns, l’or retrouvé dans les gisements exploités à la surface du globe est celui présent dès l’origine de la Terre. Pour les autres, c’est celui arrivé au moment du grand bombardement qui se retrouve dans ces gisements, alors que la croûte était déjà formée. Mais une découverte faite au niveau du massif Deseado, une province aurifère de 60.000 km2 située dans le sud de la Patagonie en Argentine, soutient la première hypothèse.

L’or des couches profondes de la Terre

Comme l’expliquait Sciences et Avenir dans un précédent article, en analysant la composition d’échantillons, des chercheurs ont pu recomposer l’histoire de péridotites (roches qui constituent l’essentiel du manteau supérieur) trouvées dans le massif. Ainsi, aux alentours de 200 millions d’années, la séparation de l’Afrique de l’Amérique latine provoque l’élévation d’un panache de matériel chaud. Celui-ci provient de la limite noyau-manteau située à environ 2900 kilomètres de profondeur et remonte vers la partie supérieure du manteau terrestre située à environ 70 km de la surface.

A 180 millions d’années, la plongée d’une plaque tectonique sous une autre va permettre de remobiliser l’or et lui faire atteindre la croûte terrestre au sein de laquelle il va pouvoir se concentrer et former des gisements exploitables. Il y a trois millions d’années, une activité volcanique va amener à la surface quelques fragments de péridotites du manteau qui ont échappé à cette remobilisation et qui contiennent donc encore ces grains d’or originels remontés des profondeurs du globe.

Cette étude publiée dans Nature Communications ne met pas totalement fin aux débats sur l’origine de l’or, mais l’analyse prouve donc que dans le massif Deseado, le métal provient effectivement des couches profondes de la Terre. L’autre hypothèse principale n’est pas exclue pour autant.

Un cube de 23 mètres de large

L’espace contient aussi le précieux métal. En effet, il y a dans l’espace 10 fois la masse de la Terre en or et en platine.

Concernant la quantité découverte pour l’instant sur la planète, l’Institut d’études géologiques des États-Unis estime qu’”environ 244.000 tonnes d’or ont été découvertes à ce jour (187.000 tonnes historiquement produites plus des réserves souterraines actuelles de 57.000 tonnes)”.

Concrètement, “tout l’or découvert jusqu’à présent tiendrait dans un cube de 23 mètres de large de chaque côté”. Le précieux métal a surtout été découvert en Chine, en Australie et en Afrique du Sud.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Burundi, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here